Accueil » Autonomie » Établissements et services » Établissements et services, un rythme de création de places trop lent
Établissements et services, un rythme de création de places trop lent

Établissements et services, un rythme de création de places trop lent

Publié le 9 septembre 2014

Il y a urgence… mais il faut de la patience. Le programme de création de 41 500 places pour les personnes handicapées sur la période 2008-2012 n’est toujours pas achevé.

Fin 2013, moins de 60% des places en établissements et services prévues – soit près de 24 000 – avaient été effectivement mises en service, selon le bilan rendu public cet été par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) (1). Pour comparer, fin 2011, seules 40% des places étaient opérationnelles. Le chantier progresse donc, mais lentement…

De un à quatre ans d’attente avant l’ouverture

72% des places ont toutefois été autorisées par la CNSA et devraient prochainement voir le jour. « Une fois autorisés, les services, qu’ils soient pour enfants ou pour adultes, s’installent sans difficulté particulière (1 an et 4 mois en moyenne), note la CNSA. Les places d’établissements demandent  un peu plus de temps : 1 an et 10 mois en moyenne dans le secteur de l’enfance, 3 ans et 7 mois dans le secteur des adultes. »

Enfants : priorité aux services

Pour les enfants, le programme donne la priorité à l’accompagnement en milieu ordinaire. Sur les 10 000 places créées, plus de 60% le sont en services de soins et d’éducation spécialisés à domicile. Ces Sessd visent principalement les enfants présentant une déficience intellectuelle, des troubles de la conduite et du comportement ou des troubles autistiques.

Adultes : priorité aux établissements

Pour les adultes, les proportions sont inversées : plus de 60% des 13 800 places créées l’ont été en établissements. Le public prioritaire ? Les adultes polyhandicapés, les adultes présentant des déficiences psychiques et les personnes handicapées vieillissantes.

4 000 créations par an

Selon nos estimations, il manquerait, uniquement pour les enfants, entre 19 500 et 37 000 places en établissements et services. Au rythme actuel de 4 000 créations par an, dont 1 700 pour les enfants, il faudra entre 11 et 21 ans pour répondre aux besoins des moins de 20 ans. Il y a urgence à aller plus vite. Franck Seuret – Photo Karine Lhémon

(1) Dans son bilan, le CNSA évoque 39 500 places mais le programme initial portait sur 41 500 places.

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*