Accueil » Emploi » Ressources » L’AAH pour les nuls, sur le blog de Kevin Polisano, un doctorant handicapé
L’AAH pour les nuls, sur le blog de Kevin Polisano, un doctorant handicapé

L’AAH pour les nuls, sur le blog de Kevin Polisano, un doctorant handicapé

Publié le 9 septembre 2014

Vous n’avez jamais compris comment était calculée l’allocation adulte handicapé (AAH) ? Et bien, rendez-vous sur le blog de Kevin Polisano.

Ce doctorant, tétraplKevin Polisanoégique, y détaille la méthode utilisée par la Caisse d’allocations familiales (Caf). Les explications sont limpides et appuyées par de nombreux exemples chiffrés. Instructif sans être dissuasif, grâce au style enjoué. Le Grenoblois de 24 ans a également publié d’autres articles, tout aussi pédagogiques, sur les impôts sur le revenu ou les ressources à déclarer à la Caf.

Quel est votre parcours ?

J’avais 15 ans lorsque je suis devenu tétraplégique, suite à un accident, en 2005. Mais j’ai poursuivi ma scolarité normalement. Après le bac, je suis passé par Maths Sup et Maths Spé. Puis j’ai intégré l’École nationale supérieure d’informatique et mathématiques appliquées de Grenoble, l’Ensimag, dont je suis sorti en juin 2013. Depuis, je suis doctorant au laboratoire Jean Kuntzmann, en mathématiques appliquées à l’image.

Pourquoi avoir publié cette série d’articles ?

En bon matheux, je suis frustré lorsque je ne comprends pas quelque chose. Or, les explications des conseillers de la Caf ne m’avaGraphique calcul AAHient pas permis de comprendre comment était calculée l’AAH. Je ne m’en étais pas préoccupé lorsque je touchais l’AAH à taux plein, durant mes études.

Mais en travaillant comme doctorant, j’allais commencer à percevoir des revenus : je voulais pouvoir anticiper les variations de l’AAH. Je me suis donc plongé dans la réglementation pour aller à la source de l’information. Quand j’ai eu fait le tour de la question, j’ai décidé d’en faire profiter d’autres personnes en mettant en ligne cet article sur mon site. Puis d’autres touchant aux droits des personnes handicapées. Parce que comprendre permet de ne pas subir.

Allez-vous poursuivre ?

Ce petit travail de recherche m’a permis de réaliser l’injustice de certains points de la réglementation. Comme la prise en compte des ressources du conjoint pour le calcul de l’AAH. Ce mode de calcul provoque une situation intolérable de dépendance financière de la personne en situation de handicap vis-à-vis de celui qui souhaite partager sa vie.

J’ai également mis en évidence certaines incohérences. Par exemple, les personnes qui ont des revenus inférieurs à 131 € par mois ne touchent pas l’AAH à taux plein et ne peuvent donc plus prétendre à la majoration pour la vie autonome. Tout compte fait, ces faibles ressources leur font perdre de l’argent ! Jusqu’à présent, je n’avais jamais milité par manque de temps, durant mes études. Mais ces articles sont une première forme d’engagement. Propos recueillis par Franck Seuret – Photos DR

9 commentaires

  1. Bonjour,
    Je fais suite à votre article qui me concerne aussi.
    Je touche 351 € d’AAH, sous prétexte que mon mari, salarié, gagne 1200 €. Je trouve leur calcul inadmissible!!! Déjà handicapée par ma maladie, je me sens encore plus dépendante de mon mari!! Voilà, je voulais juste témoigner, pour vous dire mon indignation. Lorsque nous ne sommes « plus » utiles à la société, on nous le fait comprendre!!!!! Financièrement, et par tous les moyens possibles : discrimation…….et j’en passe!

    • Ma femme a trouvé un emploi pour 1130 € par mois est ce que vous avez vu un conseiller de la caf après avoir vu le blog de Kévin polisano et avez vous des enfants a charge.

  2. je decouvre votre site , riche pour rcherche infos,
    je etais handicape ex 2eme ss et toujours 80% mdph , j ai suite a mise en retraite d office ss a 60 ANS RENTE GROUPE ASSURANCE EMPLOYEUR qui devait se poursuivre jusqu a 65 ANS pas plus que le maintien des droits acquis loi evin du 31/12/1989 de plus j ai été licencie motif demission , je n ai jamais rien demande ni signe si vous pouviez m aider

  3. Parcourir l’ensemble des textes sur le site prend du temps: dans le premier texte avec son lien en bleu il y a un oubli concernant le nombre de parts en cas de handicap: au-delà de la carte d’invalidité et son taux de 80%, les accidentés du travail avec un taux d’invalidité partiel et permanent (TIPP) de 40% (de mémoire) bénéficient aussi de la demi-part supplémentaire.

  4. Bonjour,
    Je viens pour voir qui peut me renseigner…
    Je touchais l’AAH et n’avais pas le droit de travailler.
    Après un divorce et ne pouvant faire face aux dépenses quotidienne j’ai demander le droit de reprendre une activité.
    On m’a accordé le droit à une formation dans un CRP.
    Celui ci m’avait dit que j’avais le droit de cumuler mon AAH et mon revenu pendant les 6 premiers mois…
    J’ai envoyé par la suite mes bulletins de revenus à la CAF qui me dit ne jamais les avoir reçu !!
    Au mois de mai je me suis aperçue que je n’avais plus de versement d’AAH et j’ai téléphoné à mon centre qui m’annonce que je suis vue comme une fraudeuse et qu’ils m’ont envoyé un controleur de la CAF pour FRAUDE !!
    Je leur ai renvoyé tout les documents qu’ils me demandaient en accusé réception !!!

    J’ai accepté de recevoir ce contrôleur qui m’annonce que je vais être redevable de plus de 12000€ voir 18000€ je lui montre que pendant ma formation mon soucis de santé c’est gravé et que je n’ai pas le droit d’exercer un travail 🙁
    Celui ci me répond ce n’est pas mon problème !!!
    Je lui dis que ma formation m’ouvre aucun droits (chômage etc ) et que je suis sans aucun revenus.
    Il me dit qu’il sait, mais il c’est renseigné et il a appris que j’ai un nouveau petit ami qui vit à 250 km de chez moi et qu’il va prouver que je vis avec celui ci !!
    Je vis seule et je vois effectivement cet ami de temps en temps !!!
    Ce contrôleur m’a bloqué mes prestations et je suis sans aucun revenus depuis 3 mois…
    aujourd’hui,je ne sais plus quoi faire…
    Je suis partie m’installer chez ma sœur, car je suis à découvert et ne peut ni manger, ni voir le médecin ou autres…
    Je ne sais plus quoi faire, pouvez me dire ou me donner des conseils pour que mes droits me soient rétablis ?
    Je regrette aujourd’hui d’avoir voulu retrouver une vie « normale » en reprenant une formation.
    Qui va me couter plus cher que si j’étais rester à percevoir mon AAH.
    Merci d’avance pour vos réactions et vos conseils.
    Sylvie.

  5. Bonjour à tous

    Je viens de découvrir le site, je m’appelle aurélie j’ai 31 ans et je suis atteinte d’un spina bifida depuis ma naissance. Je voulais savoir est ce qu’il est possible de cumulé mon AAH tout en travaillant ? Si oui merci de bien vouloir me donner quelques conseils.

  6. Bonjour
    je touche l AAH aussi et ca m arrive parfois de faire des formations qui sont remunerer par la region ASP et ses formation durent 6 mois maximum pour une remuneration de 650€ par moi et je ne sais pas comment ca va ce passer pour les calculs de mon AAH pour la declzration trimestrielle . Est ce que le montant de mon AAH vas changer ou pas?

    • Bonjour,
      Vous avez le droit de cumuler les AAH à taux plein avec des prestations de formation (ASP) et cela pendant 6 mois consécutifs.Mais si vous perceviez allocation d’autonomie vous n’y aurait plus droit pendant votre temps de formation.

  7. Bonjour,

    J’ai une carte d’invalidité de 80% depuis toujours, valable de 1986 à illimité.
    ma question est la suivante :
    Est ce que ma carte est toujours valable, en faite c’est les 80% qui me donne droit aux AAH. En faite, je flippe à chaque fois que je dois refaire une demande à la MDPH d’AAH;
    Merci, si vous pouvez me répondre;

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*