Accueil » Vie Sociale » Tourisme » À vous la montagne en toute accessibilité au refuge du Sotré
À vous la montagne en toute accessibilité au refuge du Sotré

À vous la montagne en toute accessibilité au refuge du Sotré

Publié le 30 décembre 2014

Avec les premiers flocons l’envie d’escapade en montagne se fait sentir. Sur les hauteurs des Vosges se niche un lieu parfait pour les personnes valides et en situation de handicap : le refuge du Sotré.

Refuge du Sotre sous la neigeLe vent et le froid battent le Hohneck, un des plus hauts sommets des Vosges, en cet après-midi de décembre. Ambiance magique à près de 1 400 mètres, sous une lumière blanche de brume, au milieu des hautes chaumes (prairies d’altitude) recouvertes d’une fine pellicule de neige. Éric, 43 ans, et Halil, 38 ans, arrivent en camionnette du refuge du Sotré, en contrebas de la route des crêtes, le seul 100 % accessible du massif.

Refuge du Sotre QuadrixL’épaisseur de neige est encore insuffisante pour le fauteuil-ski : Yannick, animateur sportif de la structure, les installe chacun au volant d’un Quadrix, fauteuil tout terrain pilotable par deux manettes, comme sur un vélo, en totale autonomie. C’est parti pour une heure de descente sur des chemins de cailloux habituellement inaccessibles. Les cris de joie fusent à mesure que les sensations prennent au ventre. Yannick s’est assuré que les consignes étaient intégrées et se tient à distance. « On me lâche ! », jubile Halil, victime d’une poliomyélite. « Dans une telle sortie, je ne me sens ni en plus, ni à part », apprécie Éric, atteint d’une infirmité motrice cérébrale et se déplaçant à l’aide d’une béquille.

Un des deux seuls sites labellisés Espace loisir handisport

Rendre la montagne accessible est bien l’ambition de Jean-Marie Haton, propriétaire du Sotré, et de l’association portant le projet. Ex-dessinateur en bureau d’études et géomètre, il l’a imaginé suite à la perte de mobilité de son père. « Il m’avait appris à aimer la forêt. Sa mort, il y a seize ans, fut un déclic pour que je change de vie », raconte-t-il.
Refuge du Sotre randonnee en fauteuil skiIl rachète ce refuge isolé à Xonrupt-Longemer, à 1 200 mètres d’altitude, et s’y installe avec sa famille. Grâce à de nombreuses aides, il acquiert progressivement un parc unique en matériel adapté, joëlettes, fauteuils-ski, Quadrix et Cimgo (fauteuils tout terrain avec accompagnateur pilote). Il forme également des guides de montagne au handisport, ce qui vaut à la structure le très sélectif label Espace loisir handisport (un des deux seuls sites en France).

Une camionnette salle de bains pour le bivouac en forêt

Bien que non connaisseuse du handicap initialement, l’équipe, grossissant jusqu’à huit personnes, devient rapidement experte. « Nous savons que les personnes IMC se refroidissent plus vite alors nous les couvrons davantage et sortons moins longtemps. Avec les autistes, nous communiquons différemment en utilisant davantage le toucher. » S’ils repoussent toujours plus loin les limites des possibles, pas question, non plus, de faire prendre des risques à des corps fragiles sur des chemins aux secousses trop importantes.
« On sent qu’ils ont vraiment envie de s’adapter à tous les handicaps et règlent beaucoup de problèmes logistiques, sans quoi nous ne pourrions pas réaliser des projets aussi forts », commente Cyrille Thiercy, éducateur spécialisé au Centre d’éducation motrice de l’Office d’hygiène sociale de Flavigny-sur-Moselle, qui emmène régulièrement des jeunes pour une ou deux journée(s) avec bivouac dans une maison forestière. L’équipe du refuge suit alors avec une remorque cuisine et une autre aménagée en salle de bains de fortune !

À l’écoute des personnes handicapées dans le respect des normes

La partie hôtelière, totalement de plain-pied, objet d’un important agrandissement en 2010, n’a rien à voir avec les refuges OLYMPUS DIGITAL CAMERAtraditionnels. Pas de dortoirs mais 55 lits répartis en chambres familiales de cinq, avec chacune sa salle de bains adaptée. Les personnes les plus dépendantes peuvent bénéficier d’une salle de bains avec lit douche et lève personne, de lits médicalisés et infirmières libérales à la demande tandis que la cuisinière s’adapte aux régimes particuliers.

Refuge du Sotre salle de bains amenagee« Nous avons écouté les personnes directement concernées plutôt que les normes, si bien que nous les dépassons largement », explique Jean-Marie Haton. Dans les salles de bains, par exemple, la barre murale est volontairement accrochée tantôt à gauche des W.-C., tantôt à droite pour s’adapter aux diverses difficultés de préhension. Cela sans sacrifier la chaleur des lieux, avec des matériaux en pierre et bois, des repas typiquement vosgiens aussi copieux que savoureux, une cheminée à l’âtre, le labrador familial et une terrasse panoramique avec vue de rêve sur la montagne.

Mixité des publics valides-handicapés

Résultat : même si le refuge n’est pas réservé aux personnes en situation de handicap, elles occupent la moitié des 5 000 nuitées OLYMPUS DIGITAL CAMERAannuelles, engendrant une naturelle mixité des publics. Le refuge mélange, même parfois volontairement, les groupes de randonneurs, les uns en équipement adapté, les autres à pied, en raquettes, VTT ou Quadrix. L’idéal pour partager, enfin, les mêmes sensations. Élise Descamps – Photos Refuge du Sotré

Renseignements : 03 29 22 13 97 – contact@sotre.info
Tarifs : 19 € la nuitée, 61 € en pension complète, sorties sur devis.

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*