Accueil > Vie Sociale > Culture/Loisirs > BD : Hoptoys lance une collection sur la différence

BD : Hoptoys lance une collection sur la différence

Connu pour ses sélections de jeux et jouets éducatifs et ludiques adaptés aux enfants handicapés, le site Hoptoys a profité du dernier Festival de la BD d’Angoulême, fin janvier-début février, pour lancer une nouvelle rubrique consacrée à la BD. Son nom : « Différent, et alors ? »

Avec humour ou impertinence, poésie ou réalisme, la bande-dessinée parle de la différence, de la maladie et du handicap. Profitant du dernier Festival de BD d’Angoulême du 29 janvier au 1er février, Hoptoys, spécialiste des jeux et jouets pour enfants en situation de handicap, a créé une nouvelle rubrique sur son site dédiée à ce genre. Hoptoys y présente actuellement vingt albums pour tous les goûts et tous les âges (enfants, adolescents, adultes). Point commun : favoriser le vivre-ensemble.

La sélection BD de Faire Face

Faire Face vous propose sa propre sélection de quatre titres parmi ces vingt bandes-dessinées :

Ce n’est pas toi que j’attendais de Fabien Toulmé pointant la tempête que constitue la naissance d’une fille porteuse d’une trisomie non dépistée dans la vie d’un couple. Celui-ci passera de la colère au rejet puis de l’acceptation à l’amour.

Ce n’est pas toi que j’attendais de Fabien Toulmé

La Bande à Ed de Jak et Ged qu’on ne présente plus ! Ses auteurs sont les premiers à avoir choisi pour personnage principal un handicapé, foultitude de gags à l’appui.

La bande à Ed de Jak et Ged

Schumi comme sur des roulettes de E411 et Zidrou dans laquelle le petit et rusé Schumi démontre une capacité étonnante à déjouer les nombreuses difficultés liées à son handicap. Ce dernier serait dû à un extra-terrestre au nom imprononçable, Armand de la Batelière, qui l’aurait paralysé avec un pistolet laser !

Schumi comme sur des roulettes de E411 et Zidrou,

Real, un manga de Takehiko Inoue, dont le héros, en perte de repères et empli de culpabilité car il a rendu paraplégique sa petite sœur suite à un accident de moto, parvient à nouveau à s’ouvrir aux autres grâce à la pratique du basket-fauteuil. Élise Jeanne

Real, un manga de Takehiko Inoue

A propos de Valérie Dichiappari

Lire aussi

La Vie scolaire : chronique douce-amère sur la vie d’un collège de banlieue

Dès le premier jour de sa sortie, La Vie scolaire de Grand Corps Malade et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *