Accueil > Société > Soutenez le documentaire Cerveaux mouillés d’orages sur Ulule
Laurence, Hélène et leur chien Surprise dans leur appartement de Toulouse, juin 2015. © Karine Lhémon

Soutenez le documentaire Cerveaux mouillés d’orages sur Ulule

© Claudine Colozzi
© Claudine Colozzi

Parallèlement à son travail de photographe indépendante, Karine Lhémon a réalisé Cerveaux mouillés d’orages, son premier long métrage documentaire. L’histoire de Laurence et Hélène, un couple de femmes en situation de handicap. Pour l’aider à financer la post-production et la diffusion de son film, elle a lancé une campagne sur le site de financement participatif Ulule.

Faire Face : Comment vous est venue l’idée de ce premier film ?

Karine Lhémon : J’ai rencontré Laurence et Hélène dans une soirée à Toulouse fin 2013. Hélène allait chercher Laurence pour l’inviter à danser. J’ai vu deux corps dans un mouvement très singulier. J’ai tout de suite eu envie de les aborder. Je leur ai exposé mon intention de les filmer en leur laissant ma carte. Elles m’ont rappelée dès le lendemain. Je ne connaissais rien de leur histoire mais les quelques instants que j’avais partagés avec elles m’apportaient l’intuition d’un sujet fort.

FF : Cerveaux mouillés d’orages, un titre à la fois poétique et mystérieux. Qui vous l’a inspiré ?

K.L : Cette expression appartient à Laurence. Elle l’a écrite dans un mail pour les désigner Hélène et elle. J’ai aimé cette image. Et puis, dans le mot orage, il y a rage. Une rage réjouissante !

FF : Parlez-nous un peu de vos deux héroïnes…

K.L : Elles sont toutes les deux en situation de handicap. Laurence, 52 ans, a été victime d’un AVC à l’âge de 20 ans. Hélène, 43 ans, a eu un accident au même âge. Ce sont deux miraculées. Elles ont en elles une pulsion de vie incroyable que j’espère montrer dans mon film. Elles se connaissant depuis 2011 et se sont mariées en mars 2014. Elles forment un couple avec ses crises, ses élans, ses incompréhensions parfois triviales et ses différences de goût.

« Leur rythme constitue une forme de résistance au monde dans lequel nous vivons. »

FF : Vous avez passé près d’un an avec elles. Que voulez-vous montrer dans ce film ?

© Karine Lhémon
Laurence, 52 ans, en fauteuil roulant électrique, a été victime d’un AVC à l’âge de 20 ans. Hélène, 43 ans, a eu un accident à peu près au même âge. Les deux héroïnes du film documentaire de Karine Lhémon sont des « miraculées ». © Karine Lhémon

K.L : Le film entre dans un monde où les normes s’inversent. Les marges interrogent les béances d’une société normative et rendent visibles des réalités souvent ignorées. Tout d’Hélène et Laurence est hors norme : leur handicap, l’appartenance à une identité lesbienne affirmée, leur mode de vie sans activité professionnelle, leur entourage. Enfin leur histoire, et comment le simple fait de se déplacer devient si fastidieux pour des personnes en situation de handicap dans un monde pensé essentiellement pour des valides. Nous ne sommes pas dans la performance mais dans une forme de banalité du quotidien où leur rythme constitue une forme de résistance au monde dans lequel nous vivons. Je voudrais montrer comment elles conjuguent force et souffle réjouissant de liberté.

FF : Pourquoi cette campagne de financement participatif ?

K.L : Le film est géré en autoproduction. Pendant un an, j’ai passé en moyenne une semaine par mois entre Toulouse et l’Ardèche, les deux lieux de vie d’Hélène et Laurence. J’ai choisi Ulule et le financement participatif car le principe me plaît. C’est une opportunité énorme d’aller au bout de ses rêves !
Ces fonds vont m’aider à boucler une partie de la post-production à savoir une partie du montage et le mixage son. Si l’objectif de 6 500 € est atteint et dépassé, l’étalonnage, le sous-titrage complet du film pour les sourds et malentendants, l’enregistrement en audio-description, l’enregistrement studio de la musique originale et la fabrication d’un DVD pourront être pris en charge. Ces soutiens sont la plus belle chose qui puisse arriver à l’éclosion de ce film. Propos recueillis par Claudine Colozzi

Vous pouvez retrouver, et liker, Cerveaux mouillés d’orages sur Facebook.

Pour participer financièrement au projet, rendez-vous sur Ulule. Vous pouvez aussi simplement cliquer sur le cœur rouge à gauche de la photo pour devenir fan de la page.

A propos de Claudine Colozzi

Claudine Colozzi
Journaliste société - culture, mettant en valeur des femmes et des hommes au parcours inspirant.

Lire aussi

Emmanuel Macron reconduit Sophie Cluzel comme secrétaire d’État en charge du handicap

Sophie Cluzel conserve son secrétariat d’État chargé des personnes handicapées. Une reconduction logique pour ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial