Accueil > Arrêt sur la toile > Décision de justice : une paraplégique doit rembourser ses indemnités de 80 000 euros
En 2005, cette jeune fille suicidaire s'est jetée du des remparts du château de Caen.

Décision de justice : une paraplégique doit rembourser ses indemnités de 80 000 euros

Un terrible sentiment d’injustice. En 2011, le tribunal administratif de Caen a reconnu l’hôpital psychiatrique de la ville coupable de négligence après la fugue et la tentative de suicide d’une adolescente. En mai dernier, un nouvel examen de fond du dossier a remis en cause la responsabilité de l’établissement et pourrait obliger la famille à rembourser les indemnités versées.

Paraplégique depuis sa chute

Que s’est-il passé ? En 2005, une jeune fille de seize ans, atteinte d’anorexie mentale, était hospitalisée sous étroite surveillance suite à plusieurs tentatives de suicide. Malgré les recommandations des médecins, elle a échappé à la vigilance du personnel et a fugué de l’établissement avant de se jeter des remparts du château de Caen. Paralysée des deux jambes, elle est depuis en fauteuil roulant. Lors du procès, l’avocat de la famille a souligné une succession d’erreurs (imprécision du signalement vestimentaire, mauvaise surveillance de deux agents, signalement tardif de la fugue par l’établissement, etc.) pour prouver la responsabilité de l’hôpital condamné pour défaut de surveillance.

En réparation, la jeune fille a obtenu une avance de 80 000 euros sur ses indemnités et ses parents, 30 000 euros. Des sommes utilisées par la famille pour aménager l’ensemble de la maison et acquérir une voiture pouvant accueillir le fauteuil roulant. Après le revirement de situation survenu en mai, la patiente et ses parents ont fait appel du jugement qui pourrait les obliger à restituer l’argent. Ils réclament 1,3 million d’euros pour l’ensemble des préjudices subis. Signalé par Johanna Amselem

À lire sur Le Point

A propos de Johanna Amselem

Johanna Amselem
Journaliste spécialisée dans les thématiques de santé.

Lire aussi

Arlette et Alain, sous tutelle et unis pour la vie

Belle histoire que celle de ces deux nouveaux époux qui, longtemps, ont pensé qu’ils ne …

2 commentaire

  1. Avatar

    Ça veut dire quoi ? Que l’hôpital psychiatrique n’est pas responsable de leurs patients.
    Ça veut dire que si un dangereux malade psychiatrique s’enfuit et tue plusieurs personnes ça ne sera pas de leur responsabilité, et bien Bravos la justice

  2. Avatar

    il ne s’agit pas ici de tuer des gens, mais de protéger une mineure en crise suicidaire, et que si les hopitaux psychiatrique ne peut pas prendre en charge des gens suicidaires alors qui peut le faire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial