Accueil » Société » Soutenez Handiscrétion, la caméra cachée poil à gratter du handicap !
Soutenez Handiscrétion, la caméra cachée poil à gratter du handicap !
Handiscrétion a remporté le premier prix des Trophées jeunesse APF récompensant des projets innovants portés par des jeunes en situation de handicap. © DR

Soutenez Handiscrétion, la caméra cachée poil à gratter du handicap !

Publié le 24 septembre 2015

Dénoncer avec humour les clichés sur le handicap en filmant avec une caméra cachée des comédiens « handis » dans des situations improbables. Tel est le projet de Handiscrétion, dont le premier tournage débute le 29 septembre à Grenoble. Un projet à soutenir sur Ulule.

Handiscrétion, ça sonne comme indiscrétion. Mais en réalité, il s’agit de la contraction du préfixe « handi » avec le mot « discrétion ». Et la discrétion, ici, c’est celle d’une caméra cachée dite aussi, justement, caméra discrète.

Handiscrétion, c’est surtout un projet né à Grenoble de la rencontre de quelques jeunes comédiens en situation de handicap avec un metteur en scène sensible à leur cause :  Richard Navarro. Directeur artistique de la compagnie Les Inédits, qui porte le projet avec l’Association des paralysés de France, il affirme avoir eu l’envie de s’embarquer dans une aventure avec des comédiens « handis » en regardant le film Hasta la vista. « Ça m’a fait plaisir de voir des jeunes comme ça, acteurs au cinéma, explique-t-il. Au début, je voulais écrire un spectacle mais, rapidement, en rencontrant Gontrand et Loïc, j’ai pensé à la caméra cachée. »

La caméra cachée parce que ça semblait un bon point de départ pour parvenir aux deux objectifs principaux du projet : permettre à de jeunes comédiens de vivre leur passion artistique et changer dans un même temps le regard que porte la société sur le handicap et la vision que les personnes en situation de handicap ont d’elles-mêmes.

Insertion par l’art et la culture

« Il y a effectivement un but d’insertion par l’art et la culture, dit Gontrand Liot, comédien de formation et l’un des protagonistes des sketches hilarants devant être tournés dans le cadre de Handiscrétion. Nous voulons montrer que les personnes en situation de handicap ne sont pas destinées à vivre dans des structures spécialisées ou à exercer des activités tertiaires. Ce but sera atteint lorsque nous serons considérés comme des comédiens compétents et non comme des handicapés qui sont comédiens. »

Car le problème, selon Gontrand, mais aussi Loïc Brissaud et Emmanuel Constanty, avec qui il forme le trio de comédiens de Handiscrétion, c’est qu’on est un peu passé de décennies où le handicap était caché et rejeté à une période récente où la personne en situation de handicap est « sur humanisée » ou  » héroïsée ». À l’instar de personnalités comme Philippe Croizon, auteur de nombreux exploits sportifs.

Emmanuel, Loïc et Gontrand, trois comédiens compétents avant d'être en situation de handicap

Emmanuel, Loïc et Gontrand, trois comédiens compétents avant d’être en situation de handicap. © DR

Louer un handicapé pour passer à la caisse prioritaire

Bref ! On naviguerait de clichés en clichés, positifs ou négatifs. « Les casser en utilisant l’humour, en piégeant les valides, ça nous semblait une bonne façon de faire changer leur regard et de dénoncer les injustices », dit Loïc. À titre d’exemple, pour parler du problème du chômage, deux fois plus important chez les personnes en situation de handicap, la troupe imagine de poster un aveugle, une personne en fauteuil à l’entrée d’un supermarché avec des pancartes affichant leurs compétences, comme prof d’anglais. Un comédien proposerait de les louer aux clients pressés pour passer plus vite à la caisse prioritaire ou pour faire la conversation. Profiter du shopping pour parfaire son anglais.

Ulule pour faire participer les citoyens

Le numéro zéro va être tourné du 29 septembre au 2 octobre dans les rues de Grenoble. Il sera proposé à la diffusion aux associations de personnes handicapées, aux télévisions mais aussi aux établissements scolaires. Il servira aussi d’étendard pour trouver d’autres partenaires et continuer l’aventure. Car au-delà du financement accordée par la Ville de Grenoble et le premier prix des Trophées jeunesse de l’APF remporté le 12 septembre dernier, Handiscrétion n’a pas totalement bouclé son budget. Une campagne de financement participatif a donc été lancée sur Ulule avec comme objectif d’atteindre 2 500 euros d’ici au 31 octobre. « Ulule, c’est aussi une façon de faire participer les citoyens à un projet innovant », dit Grontand avant d’ajouter : « Les défis ne nous font pas peur ! » Corinne Manoury

3 commentaires

  1. exellent article .louer un handicape pour passer à la caisse prioritaire ? dans un gars une fille france2.la mere demande à sa fille de lui passer son blouson pour le mettre devant son ventre et simuler une femme enceinte pour passer plus vite à la caisse.

  2. Bonjour,
    Une mise en bouche très alléchante.
    Il faut absolument diffuser, par épisodes, vos pérégrinations.
    Pour être relayés sur les réseaux sociaux.
    Bravo.
    A bientôt de vous revoir !
    Cordialement.

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*