Accueil > Droits > Les trois-quarts des Français jugent notre société inégalitaire
Par priorité, les Français jugent que des actions doivent être menées en faveur des plus pauvres (46 %), des personnes handicapées (33 %) et des personnes vivant dans des quartiers sensibles (31 %) pour améliorer l’égalité des chances.

Les trois-quarts des Français jugent notre société inégalitaire

76 % des Français estiment vivre dans une société inégalitaire, les difficultés d’accès aux soins, au logement et à l’emploi demeurant les plus graves à leurs yeux. C’est le constat du 2e baromètre de la société inclusive, initié par la Fédération des Pep.

Avec ce baromètre, l’association issue de l’oeuvre des Pupilles de l’enseignement public (Pep) souhaite mettre en lumière le concept de société inclusive pour lequel elle milite depuis un siècle. Et il y a encore du chemin à parcourir : 37 % des sondés – 6 212 personnes interrogées par l’institut TNS Sofres – méconnaissent cette expression. Pourtant, comme l’an dernier, une écrasante majorité (76 %) considèrent la société française inégalitaire. Cette perception est accrue selon les régions (82 % en Champagne-Ardennes). L’inégalité d’accès aux soins est perçue comme la plus grave et l’inégalité d’accès au logement la plus répandue, devant celle à l’emploi.

L’égalité, priorité pour les plus pauvres

Dans ce contexte, 60 % estiment qu’il faut lutter contre ces inégalités. Là encore, les réponses varient sensiblement selon les territoires : ils sont 71 % dans le Nord-Pas-de-Calais, région la plus pauvre de France, à considérer qu’il est important de lutter contre les inégalités entre tous les individus alors qu’en Île-de-France, 30 % acceptent les inégalités « si celles-ci sont fondées sur le mérite ».

Par priorité, les Français jugent que des actions doivent être menées en faveur des plus pauvres (46 %), des personnes handicapées (33 %) et des personnes vivant dans des quartiers sensibles (31 %) pour améliorer l’égalité des chances.

Des interprétations différentes de la laïcité

Les résultats de ce sondage font également apparaître que si le principe républicain d’égalité fait consensus, il n’en va pas de même pour d’autres sujets tels que la laïcité – avec deux définitions du concept qui s’affrontent chez les sondés – ou l’immigration. Les rencontres Pep seront l’occasion, les 11 et 12 décembre prochains à Paris, d’aller plus loin dans l’analyse et le débat autour de ce baromètre. La fédération fêtera alors ses 100 ans au palais Brongniart, à Paris, sur le thème « Agir pour une société inclusive ». Aurélia Sevestre

 

 

A propos de Aurélia Sevestre

Lire aussi

Droits des enfants : ceux en situation de handicap prennent la parole

Quelle vie quotidienne pour les enfants handicapés dans une société mal adaptée ? Ont-ils les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *