Accueil » Autonomie » Aides Techniques » CommunicoTool : une application pour aider les personnes souffrant de troubles du langage à s’exprimer
CommunicoTool : une application pour aider les personnes souffrant de troubles du langage à s’exprimer
L’environnement visuel et sonore de cette application est entièrement configurable par l’utilisateur ou son entourage.

CommunicoTool : une application pour aider les personnes souffrant de troubles du langage à s’exprimer

Publié le 22 décembre 2015

Destinée aux enfants et adultes souffrant de troubles du langage, CommunicoTool est une application téléchargeable de communication non verbale. Basée sur les techniques d’échange d’images, cette aide intègre des pictogrammes et des idéogrammes ainsi qu’une banque de sons.

Autisme, polyhandicap, AVC, maladie de Charcot… De nombreuses pathologies entraînent des troubles du langage. Développée par Ctexdev, une start-up normande spécialisée dans la conception et le développement d’applications de communication, CommunicoTool constitue un nouvel outil pour aider toute personne en incapacité de s’exprimer verbalement pour des raisons physiologiques.

Personnalisable et riche en options

L’application CommunicoTool se présente sous la forme d’une galerie d’images, de pictogrammes et de sons mis à la disposition du patient, enfant ou adulte, afin de lui permettre d’échanger avec un tiers. Son environnement visuel et sonore est entièrement configurable par l’utilisateur ou son entourage (parents ou aidants) pour s’adapter aux besoins spécifiques de chacun.

Outre sa fonction principale de communication, CommunicoTool propose d’autres possibilités en vue d’échanger, notamment à travers l’existence d’un module Doloris (pour cibler et évaluer une douleur sur une échelle de 1 à 10) et d’un module Ressenti (pour exprimer ses émotions). Une fonction planning et agenda est également proposée et des options supplémentaires d’usage en cours de développement.
Disponible en français et en anglais, CommunicoTool se télécharge sur l’App Store et le Google Play. O. Clot-Faybesse

2 commentaires

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*