http://menzil.net/?p=forex-bid-and-ask-explained forex bid and ask explained online options trading australia union bank forex rates foreign exchange rate malaysian ringgit to philippine peso http://ldr.dk/?p=fx-Kanal-Zeitplan-directv fx Kanal Zeitplan directv

Accueil » Vie affective et sexuelle » La tétraplégie, un problème pour la vie de couple ? Oui… et non
La tétraplégie, un problème pour la vie de couple ? Oui… et non
La blessure médullaire ne bloque pas complètement l’union puisque 50 % des célibataires au moment de l’accident se mettent en couple.

La tétraplégie, un problème pour la vie de couple ? Oui… et non

Publié le 7 janvier 2016

L’Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (Irdes) publie une étude centrée sur l’impact de la tétraplégie pour la vie en couple.

Une déficience motrice importante comme une tétraplégie interroge la possibilité d’une vie en couple et de l’évolution de celle-ci. Toutes celles et tous ceux qui, suite à un accident de la voie publique ou de sport, sont devenus des blessés médullaires tétraplégiques, alors qu’ils étaient encore célibataires, se sont posé la question. De fait, cet handicap acquis constitue « un frein important à la mise en couple ». Une récente étude de l’Irdes (Institut de recherche et documentation en économie de la santé), l’organisme français chargé de produire des données statistiques et des analyses sur le système de santé en France, le montre. « Si en population générale, environ 7 % des hommes ne connaissent jamais d’union stable, la moitié des personnes tétraplégiques reste durablement célibataire », notent ses auteurs. Mais, relative bonne nouvelle : « La blessure médullaire ne bloque pas complètement l’union puisque l’autre moitié des célibataires au moment de l’accident se met en couple. »

Les facteurs sociaux-environnementaux influent davantage que le handicap

Il apparaît surtout que la probabilité de se mettre en couple après l’accident dépend davantage d’éléments socio-environnementaux que du handicap lui-même. « Ne pas quitter le domicile parental peut limiter les possibilités de trouver un partenaire , constatent les chercheurs . (…) Or, pour une partie non négligeable des personnes tétraplégiques, l’accident s’est produit lorsqu’elles entraient dans la vie adulte, interrompant le processus de départ du domicile parental et freinant ainsi l’ensemble des mécanismes qui conduisent à se mettre en couple ». Élise Jeanne http://ldr.dk/?p=fx-Kanal-Zeitplan-directv fx Kanal Zeitplan directv

2 commentaires

  1. bonjour,

    en fait, ces statistiques sont complètement inutiles. On paie des personnes pour sortir ce genre de conneries qui concernent 100 ou 1000 personnes. Combien cela coute t-il? trop. les financements doivent être dirigé sur la recherche pour la guérison ou au moins l’amélioration de la LME. Mais il est sur que la guérison ou l’amélioration de la santé des paras ou tétra mettrait bien des gens au chomage. Plus de vendeurs de fauteuils, plus de vendeurs de sondes, plus de statistiques, bref, que des gens en bonne santé!! alors, on dit quoi!!

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*