Accueil » C'est mon histoire » Twitter se mobilise pour offrir un fauteuil électrique à @philousports
Twitter se mobilise pour offrir un fauteuil électrique à @philousports

Twitter se mobilise pour offrir un fauteuil électrique à @philousports

Publié le 26 février 2016

En postant un tweet sur ses galères de fauteuil roulant, Philippe, alias @philousports, twittos influent passionné de sports, n’imaginait sans doute pas une telle mobilisation des internautes. En 24 heures, plus de 15 000 euros ont été collectés via une cagnotte en ligne initiée par une amie journaliste à L’Équipe.

15 294,37 euros est la somme s’affichant sur la page « Un fauteuil pour @philousports » sur le site de cagnotte en ligne Leetchi. À ceux qui dénonceraient la superficialité des réseaux sociaux, 1 214 personnes ont répliqué indirectement par un formidable geste solidaire. En moins de deux jours, elles ont donné (qui 10 euros, qui 500 ou 1 000 euros…) pour aider Philippe, myopathe quadragénaire vivant en Corse, à se payer un fauteuil adapté à son handicap.
Philousports« Fan de sports », « myopathe à l’insu de mon plein gré » comme il se décrit sur son compte twitter, @philousports affiche plus de 53 000 followers. Inscrit depuis avril 2011, il s’est forgé une solide notoriété, grâce à des tweets bien tournés et des gifs animés drôlissimes. Ce lundi 15 février, c’est le ras-le-bol qui l’emporte chez lui. « Pour avoir un fauteuil électrique, je vais encore attendre six mois », lâche-t-il dans un tweet un peu désespéré. Lui, toujours drôle, a délaissé son humour mordant pour un coup de gueule contre les aberrations du système.

Un fauteuil manuel plus adapté  à son handicap

Rapidement, une discussion s’instaure sur twitter. Ses abonnés s’inquiètent de sa situation, demandent des détails. « Ça fait juste un an que je ne fais rien seul car le fauteuil mécanique n’est plus adapté à mon handicap », déplore-t-il. Atteint d‘une myopathie, Philippe se déplaçait jusqu’à présent en fauteuil manuel. La maladie progressant, un fauteuil électrique lui est devenu indispensable pour gagner en autonomie. « Ça fait six mois que j’ai fait trois dossiers à l’ergothérapeute de Bastia qui s’occupe de donner son aval ou pas. Hier matin, après quinze appels, il dit : « Je ne m’occupe pas des myopathes, c’est l’AFM (Association française contre les myopathies) sur le continent ». Donc repartir à zéro. »
Rapidement, certains proposent de l’aider financièrement. Lawrence Leenhardt, journaliste à L’Équipe, décide de prendre les choses en main. « Nous sommes devenus amis via les réseaux sociaux et je savais qu’il était trop pudique pour oser demander quoi que ce soit. Mais, je ne voulais rien lancer sans son accord », se souvient-elle. Gêné dans un premier temps, Philippe finit par accepter. « Je n’imaginais pas que cela prendrait une telle ampleur en si peu de temps. Je lui avais dit que s’il ne récoltait que 30 euros, il pourrait s’acheter un klaxon ! », s’amuse Lawrence, rétrospectivement. Elle décide d’initier une cagnotte Leetchi afin de récolter les 3 500 euros nécessaires pour l’achat d’un fauteuil électrique de base.

En quelques heures, la nouvelle se répand comme une trainée de poudre. « Une heure après, on avait déjà récolté 200 euros. Au bout de quatre heures, on dépassait les 1 000 euros. C’était de la folie, évoque la journaliste sportive. Mon téléphone ne cessait de vibrer. Je n’ai jamais eu autant de notifications en une seule journée ! » Le hashtag #unfauteuilpourPhilou fait rapidement le tour de twitter et les messages de soutien des clubs de foot, de personnalités, comme la présentatrice de Canal + Isabelle Ithurburu, se multiplient. En seulement 24 heures, le montant escompté est largement dépassé. Lawrence et Philippe décident de clôturer la cagnotte dans la soirée du mardi 16 février, juste avant le match PSG-Chelsea.

Ému par cet élan de générosité qu’il qualifie de « tsunami d’amour », @Philousports a dégainé son outil préféré pour remercier les généreux participants.

Sous forme de gifs amusants et de tweets, il a montré combien il ne s’attendait pas à une telle mobilisation. « Cette aide va me permettre de gagner énormément de temps, d’autonomie et m’épargner des ulcères », résume Philippe. Le fauteuil est commandé. Et le rendez-vous déjà pris avec Lawrence qui profitera d’un congrès de journalistes sportifs en Corse début mai pour lui rendre visite. Depuis @philousports a repris ses esprits et son activité favorite : le commentaire sportif en 140 caractères ! Claudine Colozzi

 

Un commentaire

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*