Accueil > Autonomie > Aides Techniques > Quand le Wavejet fait glisser le handicap
Système de propulsion électrique, le Wavejet permet de pratiquer le surf de manière autonome. © DR

Quand le Wavejet fait glisser le handicap

Le Wavejet est un système de propulsion électrique permettant de piloter une planche de surf à l’aide du poignet. Cette innovation rend accessible au plus grand nombre la pratique de la glisse.

Quand la technologie s’en mêle, les sports comptant a priori parmi les plus inaccessibles ne le sont plus. C’est le cas du surf. Certes, il est possible de glisser sur l’eau en étant accompagné(e) d’une personne valide. Avec l’arrivée du Wavejet, pratiquer pourra se faire dorénavant de manière autonome.

Des mini hélices pilotées de la main

Le concept à l’origine du Wavejet est, sur le papier, des plus simples : loger dans une planche de surf (ou encore sous un kayak) un module de propulsion électrique. Facile à imaginer, plus délicat à réaliser, notamment en raison du poids élevé. Mais avec l’apparition de batteries de dernière génération, à la fois plus compactes, plus légères et à l’autonomie accrue, un tel projet a abouti. Grâce à deux petites hélices en aluminium contrôlées par le biais d’un bracelet sans fil porté au poignet, l’utilisateur peut déplacer et diriger son surf. Sur la vidéo (en anglais) ci-dessous, Jesse Billauer, devenu tétraplégique à l’âge de 17 ans, en fait une démonstration convaincante :

Expérience requise et tarif conséquent pour le Wavejet

Si les ondes modestes se chevaucheront sans trop de difficultés, utiliser son Wavejet pour affronter de grosses vagues ne se fera pas du jour au lendemain. À l’image du surf, un apprentissage préalable et une certaine expérience (Jesse était avant son traumatisme cervical, un surfeur chevronné) seront nécessaires. Sans compter qu’acquérir un tel dispositif n’est pas pour toutes les bourses bien que, depuis son arrivée en 2012, son coût a été optimisé. Ainsi pour posséder ce joujou, il faudra débourser environ 3 200 euros, hors frais envoi (pour commander un exemplaire, c’est ici).
Pour d’autres activités d’été, à réaliser sur l’eau ou la terre ferme, ainsi que le détail des matériels les permettant, lire le numéro 744, juillet/août 2016 de Faire Face. O. Clot-Faybesse

A propos de Olivier Clot-Faybesse

Lire aussi

IZZIpak, un organisateur d’habits pour gagner en autonomie

Visant les personnes en situation de handicap comme le grand public, IZZIpak est une solution …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *