Accueil » Santé » AVC : les cartes pour se rééduquer
AVC : les cartes pour se rééduquer
Les jeux de réalité virtuelle ne sont pas plus efficaces que les cartes.

AVC : les cartes pour se rééduquer

Publié le 13 juillet 2016

Après un accident vasculaire cérébral, les patients doivent retrouver leur motricité au plus vite. Pour les y aider, certaines techniques ont prouvé leur efficacité.

Dans le monde, une personne est victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) toutes les cinq secondes. De récentes études ont mis en avant l’intérêt de la réalité virtuelle, et donc des jeux vidéo, pour rééduquer les patients victimes d’AVC. Et si les anciennes techniques n’avaient rien à envier aux nouvelles technologies ? C’est en tout cas ce que suggère une nouvelle étude canadienne menée par l’équipe de l’hôpital St. Michael de Toronto.

Un bénéfice de 40%

Pour en arriver à cette conclusion, un essai clinique a été mené auprès de 141 personnes, âgées de 62 ans en moyenne, atteintes de troubles moteurs des membres supérieurs et réparties dans 14 centres de réadaptation localisés dans quatre pays différents. Le premier groupe a bénéficié de séances de réalité virtuelle sur Nintendo Wii. Pour l’autre groupe, l’activité choisie était plus traditionnelle : des dominos et des jeux de cartes. En deux semaines, les patients ont récupéré 30 % de leur motricité. Après un mois, le bénéfice a même atteint 40 %. Et les chiffres restent identiques peu importe la technique utilisée. Les résultats ont été publiés dans la revue médicale The Lancet Neurology.

Cité par Top Santé, le Dr Saposnik, auteur de cette étude analyse les résultats : « Nous avons tous tendance à penser que la nouvelle technologie est meilleure que les stratégies à l’ancienne, mais parfois ce n’est pas le cas. Dans cette étude, nous avons constaté que les activités récréatives simples qui peuvent être mises en œuvre partout peuvent être aussi efficaces que la technologie. » Une bonne nouvelle pour les pays les plus pauvres où l’accès aux technologies s’avère plus compliqué que dans les zones davantage industrialisées. L’OMS projette une augmentation de l’incidence des AVC d’ici 2030 avec 23 millions de cas. Johanna Amselem

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*