Accueil > Vie affective et sexuelle > Coachs en séduction : à quel moment parlent-ils du handicap ?
L’agence matrimoniale 2.0 Net Dating Assistant se propose « d'aider les célibataires en situation de handicap pour leurs démarches sur les sites de rencontres ainsi que pour les premiers échanges ». ©Pixabay

Coachs en séduction : à quel moment parlent-ils du handicap ?

Un assistant en séduction qui vous déniche l’âme sœur sur Internet. C’est ce que propose Net Dating Assistant, un service d’accompagnement personnalisé pour célibataires « avec ou sans handicap ». Parce que les personnes handicapées ont elles aussi le droit de « faire de belles rencontres sur le Net »… Sans blague !

Avez-vous déjà entendu parler de ce concept de drague par personne interposée ? Le genre de nounou pour cœurs solitaires pressés vous mâchant le travail et vous aidant à trouver la perle rare dans la jungle des sites de rencontres. Initiés depuis quelques années en France, ces coachs en séduction vous font gagner du temps pour décrocher un rendez-vous et plus si affinités… L’agence matrimoniale 2.0 Net Dating Assistant inspirée d’un concept américain se propose « d’aider les célibataires en situation de handicap pour leurs démarches sur les sites de rencontres : choix des sites, sélection de l’album photos, rédaction de l’annonce, sélection de profils correspondant aux critères du célibataire, ainsi que pour les premiers échanges ».

Fausse bonne intention

Sur le papier, ça sonne bien. Mais plus on lit l’argumentation, plus on se dit que ça sent la fausse bonne intention. « Nous nous sommes rendu compte qu’il y avait une aide encore plus indispensable et utile chez les personnes en situation de handicap pour qui les sites de rencontres s’avèrent compliqués d’accès et d’utilisation, explique Vincent Fabre, le directeur de Net Dating Assistant dans un communiqué de presse. Aujourd’hui, difficile pour un célibataire de passer outre ces sites : c’est donc vraiment injuste que ces personnes soient également discriminées dans leurs quêtes sentimentales ! »

Vraiment ? Mais, en fait, à quel moment exactement les fameux assistants dragueurs parlent-ils du handicap ? Combien de temps après avoir échangé avec la personne derrière son écran, évoquent-ils le fauteuil roulant, la perte de motricité, les difficultés d’élocution ? Osent-ils en parler tout de suite quitte à faire le tri parmi tous ceux qui n’imaginent même pas sortir pire, prendre un verre avec une personne en situation de handicap ? On aimerait bien le savoir au lieu d’être pris pour des gogos. Claudine Colozzi

A propos de Claudine Colozzi

Lire aussi

Fleuve noir : derrière le polar, les violences sexuelles envers les personnes handicapées mentales

Dans Fleuve noir d’Érick Zonca, à l’affiche depuis mercredi 18 juillet, il y a une …

6 commentaire

  1. Je me prénomme Renaud et suis le manager de la société french dating assistant. Nous avons rédigé un article en avril 2016 sur l’aide que nous apportons aux personnes souffrant d’un handicap. Une chose est sûre : les personnes que nous accompagnons ne veulent pas cacher leur handicap! Elles nous sollicitent pour savoir COMMENT parler de leur handicap, comment le présenter à la personne contactée sur site de rencontres. Je vous laisse prendre connaissance de l’article : https://frenchdatingassistant.com/sites-de-rencontres-et-handicap-quand-on-fait-appel-a-la-dating-assistance.html
    En tous cas, nous serions heureux de répondre à toutes vos questions et de vous amener à penser qu’ailleurs on peut travailler en toute honnêteté, prendre ses responsabilités et regarder un client comme un être humain et non comme un « gogo ». Bien à vous.

    • Bonjour Renaud,
      Merci de votre message. Faire des rencontres amoureuses via des sites internet est un parcours semé d’embûches pour tout célibataire, qu’il soit en situation de handicap ou valide. Ce que nous souhaitions « dénoncer » dans cet article c’est la « coachisation » à outrance qui sévit dans notre société. Et surtout cette sorte de stigmatisation des « pauvres z’handicapés » qui auraient tant de mal à parler de leur handicap. Merci en tout cas pour votre proposition. Je ne manquerai pas de vous contacter dans le cadre d’un futur dossier que nous consacrerions à ce sujet. Et je serai intéressée par l’interview d’une ou plusieurs personnes en situation de handicap que vous avez aidées à franchir avec succès le cap de la rencontre sur internet. CC

  2. Bonsoir des que j annonce mon légère handicap il ni ya plus personnes et ceux à chaques fois..où je ne sais pas tous ta fait comment l annoncé.

  3. Dejà,il faut que nos embeciles de gouvernants supriment les plafonds de ressources des conjoints (es) ou futures conjoints (es) d’une personne handicapé,aprés on pourras parler de seduction et nous laisser vivre en couple librement comme une personne vàlide,choses qu’actuelment est impossible,tout à cause d’un ridicule,honteux et inhumain plafond de ressources pris en compte pour calculer l’aah voir la suprimée.
    Moi tant que handicapée je me debrouille trés bien pour séduire et me faire séduire et je fais de jolies et bonnes renconytres,par contre je peu pas faire ma vie de couple e vivre en harmonie avec une copine à cause de cette maudite loi.Mais les gouvernants (es) peuvent avoir 1 femme et 3 maitresses la personne dit rien et c’est tout normale en plus avec l’argent des contribuables gaspillée avec les amants (es) et etc.
    Merci,e excusez moi se récit violent,mais c’est la triste realitée.
    Ps:en ce moment on voit tellement de choses faites sur le d’os des handicapées soit disent que c’est pour aider les handicapés,mais je crois fortement que c’est plus de la pub pour se faire du fric à cause du malheur des handicapés.
    Parlez en d’une fois pour toutes de lutter contre cette maudite loi du plafond de ressources et la faire suprimer d’une fois pour toutes!!!!!

  4. Nous participerons avec plaisir à votre « nouveau dossier »… Quant à la notion de « coachisation » elle a toujours, selon moi, existé. Elle est inhérente au fonctionnement humain. Quand je choisis une religion il s’agit bien de me faire accompagner dans ma spiritualité, quand je choisis un parti politique, il s’agit bien de m’accompagner dans mon rôle citoyen non? L’être humain est ainsi : il ne s’engage jamais véritablement et choisis le savoir-faire ou le savoir tout court des autres pour avancer. Il ne veut être que de seconde main. Parviendra-t-il un jour à être seul face à ses responsabilités (c’est à dire être définitivement créatif) ou devra-t-il constamment solliciter une autorité? C’est une question fondamentale… Mais à laquelle personne ne veut répondre n’est-ce pas?…

    Pour répondre à « Guignet » : je vous conseille de faire preuve d’humour et d’autodérision pour parler de votre handicap, pour parler de vous en général! C’est la meilleure arme de séduction. Si vous êtes sur un site de rencontres, ne le cachez pas! Sachez l’exposer de façon originale, rigolote… je ne dis pas que c’est la panacée mais c’est une approche qui vous aidera à « charmer », à « séduire », à… »rassurer » l’autre… Je vous souhaite plein de bonnes choses à venir. Bien à vous.

  5. L’ami Font persiste et signe: il a parfaitement raison! Prendre en compte le revenu du couple avec un plafond si bas, pour calculer l’AAH de l’un ou l’autre, reste inacceptable. Je confirme que fin sept 2015, dans le projet de la Loi de Finances 2016, il y avait question du plafond pour un couple par la phrase suivante  » …il sera majoré de 80% à partir de cette date ». Par date le texte indiquait bien le 1 janvier 16.
    Or dans ces textes il était aussi question d’intégrer les revenus de comptes financiers non imposables (livret A etc)pour le calcul de l’AAH. Mesure idiote, car un simple calcul permettait de constater que cela n’économiserait pas grand’chose pour le budget de l’Etat. Sites dédiés, assoc etc se sont jetés sur ce point, mais n’ont pas accordé grande importance sur l’idée de faire évoluer le plafond de ressources.Dommage et depuis ces mêmes assoc n’y font aucune référence pour militer, proposer…. ni pour l’augmentation, ni pour l’abandon de ce plafond. Triste constat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *