Accueil » C'est mon histoire » « Grâce à mon rôle dans Timéo, je crois de nouveau en mes rêves. »
« Grâce à mon rôle dans Timéo, je crois de nouveau en mes rêves. »

« Grâce à mon rôle dans Timéo, je crois de nouveau en mes rêves. »

Publié le 16 septembre 2016
© Ludovic Baron

« J’apprends beaucoup de cette aventure et de toutes les personnes que j’ai eu la chance de rencontrer. » © Ludovic Baron

Mathias Raumel, comédien de 17 ans paraplégique, est à l’affiche de Timéo, la circomédie musicale qui débute le 16 septembre au Casino de Paris. En alternance avec Benjamin Maytraud, lui aussi en situation de handicap, Mathias fait ses débuts sur scène dans un rôle lui ressemblant beaucoup. L’histoire d’un jeune homme qui rêvait de devenir artiste.

« J’ai toujours chanté et j’ai toujours voulu faire du cinéma ou des comédies musicales depuis tout petit. Malheureusement, un accident à 14 ans a englouti ce rêve. Comment monter sur scène quand on est obligé de se déplacer en fauteuil roulant ? Cela me semblait impossible. J’ai traversé une période de déprime. Mes parents étaient inquiets pour moi. Puis, ma vie s’est réorganisée progressivement. Et Timéo a croisé ma route…

Une amie, également en situation de handicap, a décidé de parler de moi à la production de Timéo. Ce spectacle était en train de se monter grâce à l’impulsion d’Alex Goude. L’équipe était à la recherche du personnage principal handicapé. J’ai passé quelques essais. Bruno Berberes, le directeur de casting, m’a choisi avec un autre jeune comédien, Benjamin Maytraud qui, lui, souffre de tremblement essentiel. Nous interprétons le rôle en alternance.

Timéo est un spectacle musical mêlant cirque et musique. Autodidacte, j’ai pris des cours de chant et je suis allé me former à l’École nationale des arts du cirque à Rosny-sous-Bois pendant dix-huit mois. J’ai appris à jongler et à faire des acrobaties aériennes. J’ai dû réorganiser complètement mon emploi du temps pour concilier les répétitions, les études et la vie en établissement médico-social.

« Mon cœur peut faire à l’infini ce que mon corps ne fera jamais. »

J’apprends beaucoup de cette aventure et de toutes les personnes que j’ai eu la chance de rencontrer. C’est étonnant comme le personnage de Timéo me ressemble. Comme lui, je rêvais de devenir artiste. Cette envie avait disparu avec mon handicap et elle a soudain réapparu, avec plus de force et de détermination. Je ne sais pas ce qu’il adviendra après. C’est pour cela que je tiens absolument à passer mon bac. Mais en tout cas, j’ai repris confiance en moi. Comme mon personnage le dit dans une chanson, je sais désormais que : « Mon cœur peut faire à l’infini ce que mon corps ne fera jamais. » Propos recueillis par Claudine Colozzi

Timéo, à partir du 16 septembre au Casino de Paris (tournée en France en 2017). Plus d’infos sur www.timeo-lespectacle.com. La réservation des places PMR se fait directement auprès de la salle par téléphone au 08 926 98 926 (0,40 euros/min), du lundi au vendredi de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 18h00 ou directement au guichet du Casino de Paris (16, rue de Clichy – 75009 Paris) du lundi au vendredi de 14h00 à 18h00.

©APF

© APF

Rencontre complice avec les jeunes de l’APF 

En avril, Mathias accompagné de Jean-Jacques Thibaud, auteur du spectacle, est venu rencontrer une quinzaine d’adolescents et de jeunes adultes au siège de l’APF . Un moment d’échanges et de complicité où le jeune homme, lui-même usager de l’IEM du Jard à Voisenon (77), a incité les jeunes présents à « ne pas baisser les bras » et « à croire en leurs rêves. »

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*