Accueil » Arrêt sur la toile » Parkinson : une mutation génétique responsable de l’apparition précoce
Parkinson : une mutation génétique responsable de l’apparition précoce

Parkinson : une mutation génétique responsable de l’apparition précoce

Publié le 5 décembre 2016

L’apparition de la maladie de Parkinson chez les personnes jeunes demeure un mystère. Cependant, la recherche progresse. Des scientifiques de l’Université d’État de l’Iowa (États-Unis) viennent de faire une découverte majeure. Chez les moins de 50 ans, un déficit du gène produisant la dopamine augmenterait de 45 % le risque de développer la maladie.

Comme le relaye Santé Log, la mutation de ce gène déclencherait l’apparition des symptômes cinq ans plus tôt. Cette étude a été menée auprès de 289 patients et de 233 personnes non malades. Mais cette mutation s’avère moins prédictive chez les plus âgés.

En effet, la production de dopamine diminue avec l’âge. « Porter le gène défectueux, indépendamment de l’âge, accroît l’anxiété et le handicap dans l’accomplissement des activités quotidiennes », souligne Santé Log. Les chercheurs rappellent que la diminution des taux de dopamine dans le cerveau cause la rigidité et la perte de la fonction musculaire chez les malades.

Vers des tests génétiques ?

Ces résultats n’établissent pas que cette mutation cause la maladie de Parkinson chez les jeunes mais souligne une association. Selon le Pr Auriel Willette, co-auteur de l’étude, des « tests génétiques pourraient aider à déterminer le risque de maladie en fonction de l’âge, du sexe, du poids et d’autres facteurs ». Les conclusions de cette étude seront publiées, en février, dans la revue Neurobiology of Aging. Signalé par Johanna Amselem

À lire sur Santé Log

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*