Accueil » J'ai regardé pour vous » DataGueule claque les clichés sur l’assistanat
DataGueule claque les clichés sur l’assistanat
Le montant de la fraude aux cotisations sociales, perpétrée par les employeurs, est 70 fois plus élevé que la fraude aux prestations sociales, commise par les allocataires.

DataGueule claque les clichés sur l’assistanat

Publié le 7 décembre 2016

La solidarité ne génère pas de l’assistanat. Dans une vidéo tonique de 11 minutes, DataGueule démonte les idées reçues sur notre supposé pays d’assistés.

DataGueule a encore frappé. Sa nouvelle vidéo d’animation axée sur l’actualité s’en prend cette fois-ci au mythe de l’assistanat qui ronge la solidarité. Non, la France n’est pas un pays d’assistés, démontrent les auteurs de cette vidéo de 11 minutes pêchues. La 66e de la collection DataGueule.

La part des prestations sociales dans le revenu des ménages français est bien passée de 20 % en 1970 à 35 % en 2015, rappellent-ils. Mais le droit à des moyens convenables d’existence est inscrit dans la constitution. Et si abus il y a, ils sont plus à chercher du côté des employeurs que des allocataires, argumentent-ils, chiffres à l’appui. Le montant de la fraude aux cotisations sociales est en effet 70 fois plus élevé que celui de la fraude aux prestations sociales.

Éclairer un sujet de société grâce aux data

Exploiter, de façon ludique et pédagogique, les données statistiques existantes – les data – pour éclairer un sujet de société, c’est la marque de fabrique de l’émission diffusée sur Youtube et coproduite par France Télévisions. Dans la deuxième partie de la vidéo, un expert – en l’occurence, Nina Schmidt, de l’Observatoire des inégalités – amène un éclairage complémentaire.

Elle rappelle, entre autres, que la solidarité nationale sert aussi à soutenir des politiques qui bénéficient davantage aux catégories moyennes et supérieures. Comme le financement des études supérieures.

Exercice de désintoxication

Certes, les illustrations manquent parfois de finesse. Quant à la partie consacrée aux allocataires de minima sociaux confrontés à des problème de santé, elle est très schématiquement résumée. Mais l’exercice de désintoxication reste salutaire. KO, les clichés ! Franck Seuret

À voir sur youtube.com

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*