Accueil » Autonomie » Aides Techniques » Un fauteuil roulant sous-marin enfin abordable
Un fauteuil roulant sous-marin enfin abordable
Ce fauteuil roulant sera disponible courant 2017. Capture écran YouTube Alina Apina

Un fauteuil roulant sous-marin enfin abordable

Publié le 23 décembre 2016

Un russe de 51 ans a conçu un fauteuil roulant sous-marin. Le choix des matériaux et une fabrication locale permettent de proposer cet engin à 1 000 euros.

Un fauteuil roulant sous-marin, ce n’est pas une nouveauté. Si la création d’Igor Skikevich surprend, elle le doit à son prix. En effet, ce russe de 51 ans annonce avoir mis au point un engin qui va coûter (seulement) 1 000 euros. Une somme non négligeable mais bien inférieure aux précédentes créations.

Passionné de plongée, Igor Skikevich confie à The Mirror avoir eu cette idée lors d’un voyage en mer du Japon. « J’ai pensé que si je pouvais trouver un moyen de monter des propulseurs sur mon fauteuil roulant, je serais capable de me déplacer beaucoup plus facilement dans l’eau. » Devenu invalide il y a neuf ans, les médecins avaient alors mal diagnostiqué un problème avec une vertèbre de son cou.

Vers une commercialisation en 2017

Comme le rappelle Ubergizmmo, relayant une information de The Mirror, l’artiste britannique en situation de handicap Sue Austin avait par le passé mis au point un fauteuil sous-marin lui permettant de réaliser de la danse contemporaine sous l’eau. Mais cette invention avait un coût très élevé : 8 900 euros.

La version d’Igor Skikevich n’a pas été conçue d’un seul bloc mais a été élaborée avec des propulseurs et l’ajout d’un kit d’oxygène. Afin de pouvoir avancer plus longtemps sous l’eau, il a accroché des hélices aux deux roues du fauteuil. Ubergizmmo rapporte que le contrat de production a été signé avec une manufacture locale ce qui réduit considérablement les coûts.

Une construction en kit et le choix des matériaux permettent ainsi de proposer ce fauteuil à bas prix. La production devrait débuter début 2017 et l’engin pourrait être commercialisé en mai 2017 en Russie. Johanna Amselem

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*