Accueil » Emploi » Ressources » La garantie jeunes, c’est aussi pour les jeunes handicapés
La garantie jeunes, c’est aussi pour les jeunes handicapés
La garantie jeunes repose sur un accompagnement collectif, assuré par les missions locales, et des périodes de mise en situation professionnelle. ©LaTransfo

La garantie jeunes, c’est aussi pour les jeunes handicapés

Publié le 10 janvier 2017

Les jeunes âgés de 16 à 25 ans ni en emploi, ni étudiants, ni en formation peuvent bénéficier de la garantie jeunes. Même s’ils perçoivent déjà l’allocation adulte handicapé.

C’est un nouveau droit pour les 16-25 ans en situation de précarité. Auquel les jeunes handicapés peuvent être éligibles, comme les autres. Après avoir été expérimentée dans quelques départements puis progressivement étendue, la garantie jeunes est, depuis le 1er janvier 2017, généralisée à l’ensemble du territoire. Elle se compose de deux volets : un accompagnement intensif et personnalisé vers l’emploi et une allocation forfaitaire d’un montant maximum de 470,95 € par mois.

Mise en œuvre par les missions locales

La garantie jeunes est mise en œuvre par les missions locales. Y sont éligibles les personnes :

– âgées de 16 ans à 25 ans (il faut avoir moins de 26 ans lors de l’entrée dans le dispositif)  ;

– ni en emploi, ni étudiantes, ni en formation ;

– vivant hors du foyer parental ou au sein de ce foyer sans soutien financier de leurs parents  ;

  prêtes à s’engager dans un accompagnement intensif vers l’emploi ;

– et dont les ressources mensuelles sont inférieures à 470,95 €.

Pas d’allocation supplémentaire pour les bénéficiaires de l’AAH

La garantie jeunes peut donc constituer un recours intéressant pour des jeunes en situation de handicap, âgés de 16 à 19 ans. Le droit à l’AAH n’est en effet ouvert qu’à partir de 20 ans. Mais elle peut également intéresser les allocataires de l’allocation adulte handicapé (AAH) dépassant le plafond de ressources.

« lls ont quand même le droit de rentrer dans le dispositif, assure le secrétariat d’État aux personnes handicapées, interrogé par faire-face.fr. Ils ne toucheront pas l’allocation forfaitaire mais bénéficieront du même accompagnement que les autres. » La mission locale de Rennes nous confirme d’ailleurs avoir déjà signé des contrats d’engagement avec des titulaires de l’AAH.

Accompagnement collectif et individuel

Le parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie, d’une durée de 12 à 18 mois, comprend plusieurs phases. Il démarre par un atelier collectif de cinq à six semaines. Principaux objectifs : acquérir les codes du monde du travail – savoir se présenter, être à l’heure, etc. – et valoriser ses compétences. Suivent des mises en situation professionnelle sous toutes les formes possibles : stages, emplois aidés, formations, etc.

Priorité à l’emploi

« L’originalité de la mesure garantie jeunes, qui rompt avec les méthodes traditionnellement employées, consiste à proposer un accompagnement collectif aux jeunes et à les mettre rapidement en emploi », notent les auteurs d’une récente étude. En parallèle, la mission locale continue d’accompagner le jeune. Elle l’aide à consolider ses connaissances de bases, à régler ses problèmes de logement, de santé, etc. Une approche globale. Franck Seuret

RDV à la mission locale

Pour demander la garantie jeune, prenez rendez-vous avec votre mission locale. Un conseiller vous recevra pour vérifier si vous êtes éligible.

Un commentaire

  1. Je veux ça voire ci je peux me faire aidée comme d avoire de l argent pour personnes de 50 ans personnes andiquape intelectuel pour une prestation

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*