Accueil » Autonomie » Aides Techniques » Las Vegas : du high tech remarqué pour les personnes handicapées
Las Vegas : du high tech remarqué pour les personnes handicapées
Prothèses et exosquelettes "intelligents" au service des personnes handicapées ont été présentés au salon de l'électronique de Las Vegas début janvier. © CES 2017

Las Vegas : du high tech remarqué pour les personnes handicapées

Publié le 13 janvier 2017

Las Vegas ne rime pas seulement avec casinos mais aussi avec high tech. Cette ville américaine accueillait, du 5 au 8 janvier 2017, le salon de l’électronique, le CES, pour Consumer Electronic Show. Plusieurs prototypes technologiques concernant le domaine du handicap ont retenu l’attention.

Avec une prothèse de main de la startup américaine BrainRobotics, l’utilisateur contrôle l’aide technique en utilisant la force de ses muscles. Une petite révolution présentée lors du CES 2017 de Las Vegas, le salon de l’électronique et du high tech. Cette prothèse est calibrée initialement pour chaque individu. La personne amputée fournit ainsi une base de données de comparaison à l’intelligence artificielle en ayant répété auparavant chaque « geste » à plusieurs reprises.

Sa commercialisation est annoncée d’ici un an et pour moins de 3 000 dollars, environ 2 800 euros.

H-Mex, un exosquelette coréen destiné aux centres de rééducation

Autre exemple : un exosquelette robotisé développé par la société coréenne Hyundai à l’attention des paraplégiques. Cet engin, baptisé H-MEX, leur rend la capacité de se lever, marcher ou monter des escaliers.

Les mouvements de rotation sont déclenchés au niveau des articulations grâce à un système de motorisation, en actionnant des boutons de commande placées sur les béquilles et via une connexion sans fil. Pour cet appareil, la firme cible le milieu médical, plus particulièrement les centres de rééducation, et non le grand public.

Atlas, un exosquelette français adapté aux problèmes cervicaux

Idem chez Japet, une startup située à Lille qui travaille sur un exosquelette lombaire nommé Atlas. Un produit qui pourrait être commercialisé fin 2017 ou début 2018, et être décliné pour les problèmes cervicaux ou les myopathies.  Élise Jeanne

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*