Accueil » Vie Sociale » Culture/Loisirs » Voyages et handicap : la bloggeuse de Roulettes et sac à dos expose ses photos à Paris
Voyages et handicap : la bloggeuse de Roulettes et sac à dos expose ses photos à Paris
"L'un des plus beaux prétextes pour voyager - si ce n'est LE plus beau - est pour moi de partir rejoindre des personnes que l'on aime." © Blog Roulettes et sac à dos

Voyages et handicap : la bloggeuse de Roulettes et sac à dos expose ses photos à Paris

Publié le 19 janvier 2017

Handivoyageuse et bloggeuse, Audrey Barbaud voyage seule depuis plusieurs années. À l’invitation du Centre d’animation Montgallet à Paris, elle a ouvert ses albums de voyage et expose une vingtaine de photos rapportées du bout du monde. Son ambition ? Rappeler que handicap et voyage ne sont pas incompatibles.

Audrey Barbaud lors du vernissage de l'exposition samedi 14 janvier 2017 © Juliette Le Naire

Audrey Barbaud lors du vernissage de l’exposition samedi 14 janvier 2017 © Juliette Le Naire

Elle rentre de trois mois en Amérique du Nord et sa tête est encore pleine des images des États-Unis et du Canada, son gros coup de cœur. Entourée de connaissances et de visiteurs découvrant ses photos par hasard, Audrey Barbaud, 26 ans, livre quelques souvenirs de voyage avec les mêmes talents de conteuse que nous lui connaissons sur son blog Roulettes et sac à dos. Enthousiaste, drôle, curieuse, elle égrène les anecdotes sans omettre les galères.

Toujours eu la « bougeotte »

Canopée de Bad Wildbad en Allemagne, Montréal, la Baie d’Halong au Vietnam, le Grand Canyon… Au fil de l’exposition initiée par Juliette Le Naire du Centre Montgallet (Paris, 12e) pour « inciter les visiteurs à poser un regard différent sur les personnes en situation de handicap », nous circulons d’Asie en Europe, en passant par les États-Unis et le Canada.

Chaque cliché raconte une histoire. Comme elle dit en parlant d’elle, Audrey a toujours eu « la bougeotte ». Après quelques voyages entre amis, elle décide de se lancer dans les aventures en solo il y a quatre ans.

« La plus grosse barrière à dépasser, c’est souvent celle qu’on se met dans la tête, handicap ou pas d’ailleurs. Elle est parfois longue à trouver et encore plus à franchir mais une fois que c’est fait, qu’est-ce qu’on se sent léger ! Il n’y a plus qu’à se lancer ! »

Son handicap ? Un allié plutôt qu’un ennemi

La côte ouest américaine accueille son premier grand voyage et l’intronise dans le petit cercle des handivoyageurs. Parallèlement, elle crée son blog pour partager ses impressions et ses bons plans et devient une globe-trotteuse à part entière. Atteinte de la maladie de Charcot-Marie-Tooth, Audrey a décidé que son handicap ne l’empêcherait pas de voyager et de s’ouvrir aux merveilles du monde.

« Je ne cherche pas à dépasser mon handicap. Ce serait comme étirer un élastique : vous avez beau l’étendre encore et encore, il arrive toujours un moment où il vous revient en pleine poire. Je cohabite avec mon handicap, comme je peux, a-t-elle récemment confié dans un texte qui dénonce la tendance à prendre pour des héros certaines personnes handicapées. Je n’ai pas de recette pour ça. Il y a des jours, des périodes où cette cohabitation se fait plus naturellement que d’autre. Mais plutôt que de perdre mon énergie à batailler contre lui, j’ai décidé de l’accepter comme il est. De m’en faire un allié plutôt qu’un ennemi. »

Dans quelques semaines, Audrey sentira sûrement de nouveau l’envie « d’aller voir ailleurs » la titiller. Pour l’instant, elle ignore quelle sera sa nouvelle destination. Mais commencer à réfléchir c’est déjà un peu voyager, non ? Claudine Colozzi

Centre Montgallet – 4, passage Stinville – 75012 Paris. Jusqu’au 31 janvier 2017. Entrée libre. Accessible aux personnes en situation de handicap.

2 commentaires

  1. bonjour je n en reviens pas de votre courage j ai trouver votre blog dans un livre qui s intitulle le voyage pou les filles qui ont peur de tout. ce qui es mon cas depuis ma maladie en effet je suis ashmatique et je dois m arreter tous les 50metres pour reprendre mon soufle.et j ai du abandonner beaucoup d activiter. j aimerai partir avec vous pour me redonner confiance. car j ai perdu confiance.en moi. bravo a vous je vous admire. maryse

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*