Accueil » Autonomie » Compensation » PCH : le CNSA abandonne le minutage de l’aide humaine
PCH : le CNSA abandonne le minutage de l’aide humaine
Dans la première version de son guide PCH aide humaine, la CNSA proposait d'attribuer cinq minutes d'aide humaine pour que la personne dépendante puisse manger son petit déjeuner.

PCH : le CNSA abandonne le minutage de l’aide humaine

Publié le 2 février 2017

La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) vient de présenter une nouvelle version du guide PCH aide humaine. Il ne propose plus de temps de référence, très restrictifs, pour chacune des activités quotidiennes.

Les allocataires de la prestation de compensation du handicap (PCH) pourront prendre le temps de savourer leur café ou leur thé du matin. Ils pourront décider de se laver les cheveux tous les jours, si bon leur semble. La version 2 du guide PCH aide humaine a été présentée aux associations de personnes handicapées le 27 janvier par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA).

Bonne nouvelle : elle ne contient plus de temps ni de fréquences standard pour l’aide humaine aux gestes de la vie quotidienne. Dans la version 1, le petit-déjeuner devait être avalé en cinq minutes. Et un shampoing était préconisé deux fois par semaine seulement.

Associations de personnes handicapées en colère

Ce sont « de simples éléments de référence » et non pas une norme « obligatoire », argumentait la CNSA. Mais ce chronométrage avait suscité la colère de plusieurs associations de personnes handicapées. La coordination handicap et autonomie avait même lancé une pétition pour demander le retrait du guide.

La Caisse a donc supprimé le principe du minutage de chacun des actes quotidiens. « La nouvelle version du guide insiste davantage sur l’appréciation globale des besoins en lien avec le projet de vie, conformément aux principes de la loi de 2005 », souligne-t-elle.

Questions en suspens

Les associations contestent encore néanmoins certains points. Comme le distinguo, pour les interventions de nuit, entre les aidants habitant sur place et ceux salariés. « Si l’aidant habite sur place (en général un aidant familial), seul le temps de l’intervention proprement dite sera pris en compte », précise le guide. Autrement dit, seules les minutes passées à retourner la personne, lui donner à boire ou pratiquer une aspiration endotrachéale seraient comptabilisées.

Version définitive du guide en mars

La CNSA va rédiger une troisième version du guide. « La version définitive sera diffusée aux Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) au début du mois de mars,  indique-t-elle. Après prise en compte des dernières observations des associations et des professionnels des MDPH. »

Elle a demandé, début janvier, à ces derniers de cesser d’appliquer la première version. Certains l’utilisaient depuis décembre 2013. Pour la CHA, il est donc nécessaire d’« identifier toutes les personnes qui ont vu leur plan d’aide diminué, victimes de méthodes d’évaluation déshumanisante et d’obtenir en urgence une nouvelle évaluation respectueuse de leurs besoins et de leur projet de vie ». Franck Seuret

3 commentaires

  1. J’ai effectué une demande d’Ahmed , après 3 longues années acceptés , je suis diabétique insulino dépendante instable , atteinte de fibromyalgie , et de troubles bis polaires j’ai besoin d’aide humaine 2 fois la semaine pour aide et démarches

  2. Bravo !
    Ce minutage est vraiment odieux quand la maladie qui handicape se caractérise par un ralentissement de tout ce qui concerne la vie quotidienne : le temps n’est pas le même pour l’évaluateur « bien portant » et la personne atteinte d’une maladie invalidante ! Comment faire comprendre cette différence essentielle aussi la fatigue que tout cela génère ?
    Merci pour tout ce que vous faites

  3. Bonjour,

    Je n’arrive pas à mettre la main sur la version temporaire de ce Guide présenté le 27 Janvier 2017. Quelqu’un peut-il le partager ? J’ai une évaluation courant Février et j’aurais souhaité m’appuyer sur ce Guide 2017 pour mieux préparer mon projet de vie.

    Cordialement

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*