Accueil » J'ai regardé pour vous » Cerveaux mouillés d’orages : un film fort sur l’amour hors normes
Cerveaux mouillés d’orages : un film fort sur l’amour hors normes
Le film sera projeté le 14 février 2017 à Paris en présence de la réalisatrice et deux héroïnes.

Cerveaux mouillés d’orages : un film fort sur l’amour hors normes

Publié le 3 février 2017

Photographe indépendante, Karine Lhémon a réalisé Cerveaux mouillés d’orages, son premier long métrage documentaire. L’histoire de Laurence et Hélène, un couple en situation de handicap. À l’image de ces deux héroïnes, ce film conjugue « force et souffle réjouissant de liberté ». Il sera projeté le mardi 14 février au Forum des images à Paris. Lecteurs franciliens de faire-face.fr, il y a des places à gagner !

« J’aime tout en elle… Elle a tout ouvert dans ma vie. Je respire enfin. » Elle fixe la caméra avec de grands yeux d’enfant et ce magnifique sourire qui éclaire par intermittence son visage.  Laurence, 53 ans, partage la vie d’Hélène, 44 ans.

Suite à un accident de voiture pour l’une et à un accident vasculaire cérébral pour l’autre à l’âge de 20 ans, ces miraculées sont toutes les deux en situation de handicap. En couple depuis 2011, elles se sont mariées en mars 2014.

Handicap et homosexualité : des repères bousculés

Photographe, Karine Lhémon a rencontré Laurence et Hélène en 2013. Séduite par ce qui se dégageait de ce couple, elle a décidé de les suivre dans leur vie quotidienne pour un premier film documentaire intitulés Cerveaux mouillés d’orages. Une expression de Laurence pour se désigner elle et son amoureuse.

Les deux femmes lui ont ouvert les portes de leur intimité et l’ont laissé capturer le rythme singulier de leur vie entre Toulouse et l’Ardèche. Dans une société encore très normative, ce couple qui cumule handicap et homosexualité vient bousculer les repères et donne à réfléchir.

Hymne à la liberté des corps et des êtres

Quand Hélène évoque « l’agressivité »  du père de Laurence dont elles ont dû s’affranchir, le spectateur imagine les efforts qu’il leur a fallu déployer pour imposer leurs choix et rester maîtresses de leur vie.

C’est ce qui se dégage de ce film, hymne à la liberté des corps et des êtres. « À nous deux, on a un cerveau entier », blague Hélène en parlant des séquelles avec lesquelles elles doivent négocier. Un cerveau peut-être, mais deux cœurs bien accordés. Claudine Colozzi

Infos pratiques

Séance mardi 14 février à 21h. En présence de la réalisatrice et des héroïnes du film (voir la bande annonce)
Forum des images à Paris. Accessible aux personnes à mobilité réduite (Utiliser l’ascenseur porte Rambuteau et descendre au niveau -3 pour rejoindre la rue du Cinéma et le Forum des images. Ensuite, un ascenseur se trouve à l’intérieur du cinéma pour accéder à la salle de projection située au 1er étage). Tarifs : 6 € (tarif plein), 5 € (tarif réduit : moins de 25 ans, étudiants, demandeurs d’emploi, + 60 ans). La réalisatrice se porte volontaire pour faire l’audio-description à une personne mal ou non voyante.

Un commentaire

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*