Accueil » Société » Électeurs handicapés : demain à minuit, il sera trop tard pour vous exprimer
Électeurs handicapés : demain à minuit, il sera trop tard pour vous exprimer
L’enquête APF/Ifop permettra notamment de mieux connaître le positionnement politique des personnes en situation de handicap et de leurs proches.

Électeurs handicapés : demain à minuit, il sera trop tard pour vous exprimer

Publié le 27 février 2017

Les personnes handicapées et leurs proches ont jusqu’au 28 février minuit pour répondre à l’enquête APF/Ifop. Une manière de sonder leur état d’esprit à moins de deux mois des élections.

C’est le moment ou jamais de donner votre avis. Demain soir 28 février, à minuit, l’enquête lancée par l’APF et l’institut de sondage Ifop sera close. Le questionnaire en ligne interroge les personnes en situation de handicap et leurs proches, entre autres, sur l’évolution de leur situation depuis dix ans. Mais aussi sur ce qui doit être amélioré, prioritairement, et sur les mesures à prendre afin d’y parvenir.

Pour qui allez-vous voter ?

L’enquête permettra également de mieux connaître le positionnement politique des personnes en situation de handicap. Ont-elles confiance dans les partis ? Ont-elles l’intention d’aller voter ? Et même pour qui envisagent-elles de voter ? Une étude inédite, en France.

4 600 réponses en trois semaines

Depuis sa mise en ligne, le 6 février, quelque 4 600 internautes ont déjà répondu à cette enquête. La preuve qu’il y a une vraie demande d’expression. L’APF dévoilera les résultats le 20 mars. En même temps que son programme pour une société solidaire et ouverte à toutes et à tous, constitué de cinq mesures-phares et de quarante propositions prioritaires pour 2017-2022. Toutes ont été élaborées à partir d’#2017Agirensemble, une plateforme collaborative sur laquelle chacun a été invité à s’exprimer. Une autre manière de donner son avis. Franck Seuret

2 commentaires

  1. Arrivé à 61% du questionnaire, la liste des candidats… et pas trace de celui pour qui je vais voter : Jean Lassalle.

    Tristesse. Je réponds donc que je vais m’abstenir alors que je VAIS voter, avec CONVICTION.

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*