Accueil » Arrêt sur la toile » Une parole de synthèse pour les personnes ne pouvant plus articuler
Une parole de synthèse pour les personnes ne pouvant plus articuler
À terme, des individus souffrant de paralysie, d’aphasie ou ayant subi une ablation du larynx après un cancer ou encore atteints de troubles du langage pourraient s’exprimer à nouveau clairement.

Une parole de synthèse pour les personnes ne pouvant plus articuler

Publié le 17 mars 2017

Une équipe de scientifiques français a inventé un synthétiseur vocal pouvant redonner la voix à celles et ceux qui en sont privés. Notamment suite à une paralysie.

Comment faire lorsque la communication entre les organes vocaux et la région du cerveau qui les contrôle ne fonctionne plus ? Recourir à l’intelligence artificielle (IA).

C’est ce qu’a fait une équipe de chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), dont le travail a été publié dans la prestigieuse revue Public Library of Science (Plos). Elle a mis au point une véritable innovation technologique : un synthétiseur vocal “articulatoire” instantané.

Un dispositif pour une parole en temps réel

Basé sur l’apprentissage profond provenant de l’IA, ce dispositif constitue une sorte de décodeur. Les signaux neuronaux sont récoltés à la surface du cortex grâce à des capteurs électromagnétiques en forme de billes placés sur la langue, le voile du palais, les lèvres et la mâchoire. Ce, de sorte à prédire des trajectoires articulatoires et de les associer à des sons via un logiciel.

Le tout, en temps réel et non en transcription en différé. De quoi, à terme, permettre à des personnes souffrant de paralysie, d’aphasie ou ayant subi une ablation du larynx après un cancer ou encore atteintes de troubles du langage de s’exprimer à nouveau clairement. Les études se poursuivent pour y parvenir. Signalé par Élise Jeanne

À lire et à voir sur SciencePost

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*