Accueil » Arrêt sur la toile » Une pétition en ligne pour la création d’un vrai ministère du handicap
Une pétition en ligne pour la création d’un vrai ministère du handicap
La pétition sera envoyée au nouveau président de la République quelques jours après son entrée en fonction.

Une pétition en ligne pour la création d’un vrai ministère du handicap

Publié le 19 avril 2017

Lancée il y a une semaine par le couple de twittos Accessible POUR TOUS, une nouvelle pétition en ligne revendique la création d’un « vrai ministère du handicap » dirigé par un-e ministre en situation de handicap. Faire Face a passé un petit coup de fil à Patrick Touchot pour en savoir plus.

Faire Face : Comment vous est venue l’idée de lancer cette pétition ?

Patrick Touchot : En lisant une interview que Philippe Croizon a récemment donnée au Journal du Dimanche. Il y revendique l’existence d’un « vrai ministère transversal du handicap, pas un sous-secrétariat D’État dépendant du ministère de la Santé ». Il a raison.

12 millions de citoyens en situation de handicap méritent un ministère dédié avec un vrai budget pour que les dossiers puissent avancer. Pas un secrétariat d’État sans réel pouvoir par rapport au ministère de tutelle.

FF : Vous allez plus loin en réclamant un-e ministre handicapé-e. En quoi une personne en situation de handicap aurait-elle plus de légitimité qu’une personne valide ?

P.T : Quelqu’un qui est concerné par le handicap parce qu’il le vit au quotidien sera plus crédible dans ses prises de position. Avec mon épouse, nous siégeons depuis des années avec des personnes valides à une commission accessibilité. Il y a une marche pour accéder à la salle de réunion. Les autres membres valides n’y avaient même pas prêté attention.

Philippe Croizon met le handicap sur le devant de la scène

FF : À qui pensez-vous pour occuper le poste ? À une personnalité issue de la société civile ?

P.T : Philippe Croizon me semble tout indiqué. Par ses prises de position médiatiques, il met le handicap sur le devant de la scène. Avec d’autres personnalités, il a récemment interpelé les candidats à l’élection présidentielle sur la place du handicap dans leur programme.

FF : Que pensez-vous de la façon dont les candidats ont traité la question du handicap dans cette campagne présidentielle ?

P. T : Tous ont brandi leurs programmes et leurs propositions, mais de manière bien tardive. Alors que l’accès à l’emploi, la précarité, l’accessibilité et la scolarisation des enfants handicapés sont des questions essentielles dans la société d’aujourd’hui. Propos recueillis par Claudine Colozzi

À signer sur change.org

23 commentaires

  1. Caresser l’espoir que le handicap soit réellement pris en charge

    • comme rembourser les frais de santé… il y a de gros mensonges : promettre le remboursement à 100 % par la sécu (prenons un exemple : les appareils auditifs).

      et bien 100% du barême de la sécu c’est une misère.

  2. bjr messieurs mesdames , rien est fait , pour les handicapees )es) , nis dans certaines villes , ni tottoirs , il y a les marches pour certaines personnes , qui ne peuvent pas les monter , moi c  » est mon mari ou ma fille qui e fait ca , j ‘ ai un fauteuil dont on pousse , pour l instant !!!!! mciiiiiii de nous defendre , personne en parle , c  » est grave , de laisser les handicapees ) es ) comme ca , c  » est imcomprehensible meme les villes , mciiiii de penser a nous ,

  3. Ne pas compter le salaire du conjoint pour l’AAH l’augmenter pour qu’on puisse vivre décemment

  4. il serait Temp que les personnes soi prise avec plus de considération et que leur handicap ne soi pas un frein pour cette société .

  5. Qu on nous contacter concidere et qu on augmente l ahh parce que tu dois supporter la maladie jeune plus le manque de soutien sans parler des finances

  6. Il faut enfin prendre en compte des personnes en situation de handicap pour des personnes à part en tiers. Faisons de nôtre ou nos handicaps des atouts

  7. Il faut un ministère pour les handicapés

  8. Il serait tant que l’on s’occupe des personnes handicapées

  9. que le handicape sois reconnu en France

  10. L espoir pour tous ceux qui souffrent d un handicap et le soutien pour leurs familles

  11. Il y a beaucoup de bla bla sur l aide apportée aux personnes handicapées. Les politiciens aiment utiliser ce thème. Mais rien de bien concret n est fait. Voilà pourquoi je signe cette pétition.

  12. Qui peut sérieusement croire qu’un ministre va nous sauver ?

    Les Américains ont eu un Président handicapé pendant 12 années (Franklin Delano Roosevelt, le seul à avoir fait 3 mandats successifs de 1933 à 1945 !), cela n’a rien changé à la situation des handicapés US !

    Ce n’est que bien plus tard, par leur mobilisation, que ces derniers ont obtenu des droits significatifs…

    • Faux, aux States tout est accessible…. j’y suis allée, j’y vais, pas un endroit où mon fils avec son fauteuil, ne puisse pas accéder, dans tous les domaines du handicap ils ont 40ans d’avance sur La France….J’aurais beaucoup à dire là-dessus…

      • Relisez mon message… Roosevelt, c’était en 1933-1945 ! Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts !

        Ce que vous avez vu a été obtenu longtemps après 1945.

      • A Amirat: Galy a simplement dit que ce n’est pas dans ces années 1933 – 1945 que la situation a changé, mais bien après et par la mobilisation. Vos constats sur les States maintenant sont certainement vrais pour l’accessibilité, mais il y a bien d’autres aspects à surveiller.

  13. Pour une prise en charge réelle et humaine du handicap

  14. Attention, ce ne sot pas 12,5 millions de personnes handicapés mais 12,5 % de la population française. il serait intéressant de parler des 8 millions d’aidants qui seraient également rattaché à ce ministère mais différemment. J’ai fait moi aussi une pétition pour les personnes handicapés voila le lien vous pouvez la joindre à la votre https://www.change.org/p/handicapes?recruiter=308695549&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink BONNE CHANCE IL FAUT QUE CELA BOUGE ET VITE

  15. Donner du travail au handicapés et une formation

  16. Aucun ministre ou secrétaire d’Etat a une totale liberté de décision, sur base d’un budget fixé une fois pour toutes au départ. Et surtout, devant la problématique globale du handicap, il faut fixer des priorités. Quelque soit la priorité choisie par un gouvernement, il y aura toujours des mécontents parmi les PSH, comme dans tout autre strate de la population. Un ministre en situation de handicap n’y changera rien. C’est la mobilisation sur le terrain, localement qui compte: avec ou sans les assoc, pour faire respecter les lois et règles dans chaque secteur de la problématique. L’accessibilité basique n’est qu’un aspect, l’intégration à l’école des enfants en est un autre, moins visible pour le grand public et pourtant primordial, à mon humble avis.

    • veuve depuis le 13mars handicapé a plus de 80pc,ma petite pension de reversion va supprimer mon all ahh, que je touchais du vivant de mon mari qui percevait une petite retraite . A ce jour? toute seule face à l’handicap,comment je vais assume. plus, de présence au quotidien, 1000e par mois, comme revenu. C’est maintenant,il me semble que j’aie le plus besoin d’aide.

  17. Un jour peut être le handicap n’en sera plus un dans des villes ou en prendras en considération les projets afin de nous permettre de nous déplacer seul sans aucune contrainte face à notre handicap…
    Mais déjà chaque citoyen devra prendre conscience que nos places, nos accès ne sont pas un privilège mais une facilité par rapport à notre handicap et que nous serions heureux de pouvoir comme eux nous déplace, courir sans aucune contrainte….

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*