Accueil » Arrêt sur la toile » Intouchables : le remake américain sera-t-il à la hauteur de l’original ?
Intouchables : le remake américain sera-t-il à la hauteur de l’original ?
Dans la version US, le rôle du personnage tétraplégique (incarné par François Cluzet) sera joué par Bryan Cranston et celui d'Omar Sy par l’humoriste Kevin Hart.

Intouchables : le remake américain sera-t-il à la hauteur de l’original ?

Publié le 14 mai 2017

Dimanche 14 mai, TF1 rediffuse Intouchables, la comédie aux 19 millions d’entrées. Immense succès commercial en France et dans le monde, on sait depuis quelques mois que le film va faire l’objet d’un remake américain. Le tournage a débuté fin janvier 2017. Cette version US sera-t-elle fidèle à l’original ?

Le cinéma raffole des histoires d’amour et d’amitié entre deux êtres que tout oppose. Inspiré de la vie de Philippe Pozzo di Borgo, Intouchables est le récit d’une rencontre. Celle entre un aristocrate devenu tétraplégique suite à un accident de parapente et un jeune de banlieue engagé pour devenir son aide à domicile.

La carte de l’humour et de la complicité

De la confrontation de leurs deux handicaps, physique pour l’un, social pour l’autre, va naître une complicité inattendue et un peu délirante. Elle transformera le quotidien des deux hommes.

Intouchables joue la carte de l’humour servie par la complicité palpable des deux comédiens créant là un tandem qui devrait faire date. Toujours impeccable, François Cluzet est parvenu à se glisser dans le carcan du handicap. Il restitue avec beaucoup de sensibilité la façon de bouger, de respirer et de parler de son personnage.

À ses côtés, Omar Sy galvanise le film grâce à son irrésistible potentiel comique. Il incarne à merveille l’énergie et la vitalité que le jeune aide à domicile a apportées à Philippe Pozzo di Borgo en l’aidant à s’évader de son immobilité. Du coup, on pardonne volontiers quelques bons sentiments incontournables et deux, trois “vannes” un peu faciles.

Les acteurs américains sauront-ils restituer la même complicité ?

Peu d’images ont filtré du tournage. Celle-ci a été postée sur les réseaux sociaux par l’humoriste Kevin Hart. © Compte Instagram Kevin Hart

Bryan Cranston (Breaking Bad, Godzilla…) – et non plus Colin Firth comme pressenti au départ – et Kevin Hart (Jumanji, Agents presque secrets) ont été choisis pour reprendre les rôles de François Cluzet et Omar Sy. Sauront-ils restituer la même complicité qui émanait du tandem ?

« Soyez aussi drôle que dans la réalité. Faites-nous rire comme on a ri avec Abdel », aurait recommandé Philippe Pozzo di Borgo aux deux réalisateurs français Éric Toledano et Olivier Nakache lors d’une rencontre à Essaouira (Maroc) où il vit depuis des années. Le réalisateur américain Neil Burger aura-t-il entendu le conseil ? Réponse fin 2017 et courant 2018 dans les salles américaines… Signalé par Claudine Colozzi

À lire sur lci.fr

2 commentaires

  1. C’est bien . mais si le film est plaisant à contrario l’attitude des associations est négative en ce sens que rien n’est fait pour écouter les personnes qui ont des possibilités technique pour aider efficacement. me serais-je trompé en cequi concerne les associations concernées par la sclérose en plaque ? Je peux faire beaucoup pour eux surtout si la maladie est relativement récente. Y a t il des volontaires sachant que le risque est nul et le potentiel important.

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*