Accueil » Arrêt sur la toile » Le combat des parents de Nolan, 8 ans, handicapé à cause d’un steak haché
Le combat des parents de Nolan, 8 ans, handicapé à cause d’un steak haché
Nolan garde de lourdes séquelles suite à la consommation d'un steak haché contaminé par une bactérie. © Capture d'écran Le Parisien

Le combat des parents de Nolan, 8 ans, handicapé à cause d’un steak haché

Publié le 7 juin 2017

Après avoir mangé un steak haché contaminé par la bactérie Escherichia coli en 2011, Nolan, 8 ans, est aujourd’hui lourdement handicapé. Le procès de plusieurs dirigeants de l’entreprise responsable de la production de ces produits s’est ouvert mardi 6 juin devant le Tribunal correctionnel de Douai (Nord).

C’est un récit très émouvant que livre Priscilla pour le site du quotidien Le Parisien. Le récit d’une famille frappée par le lourd handicap de leur jeune enfant. Suite à l’ingestion d’un steak haché commercialisé par les magasins Lidl et contaminé par la bactérie Escherichia Coli, Nolan, 8 ans, ne peut plus ni marcher, ni parler. Handicapé à 80 % suite à de graves lésions neurologiques, il a besoin d’aide pour tous les gestes de la vie quotidienne.

Mardi 6 juin, deux anciens dirigeants de la société fabriquant les steaks hachés surgelés ont comparu devant le Tribunal correctionnel de Douai (Nord). Ils sont soupçonnés d’avoir négligé les contrôles sanitaires obligatoires permettant une prolifération de la bactérie.

Une entreprise qui a joué avec la santé des consommateurs

En 2011, la vie du couple habitant dans l’Oise bascule. Nolan, alors âgé de 2 ans, se plaint de violentes douleurs au ventre. Alors que les médecins ont diagnostiqué de simples diarrhées, l’état du jeune garçon s’aggrave lors de son transfert à l’Hôpital d’Amiens. Il gardera de lourdes séquelles.

« Quand je le vois, je me dis que ce n’est pas possible, confie sa mère en larmes. Une maladie rare, un accident de voiture, j’aurais pu comprendre mais pas ça, pas un simple steak. » Même si l’issue du procès « ne changera pas la vie de Nolan », ses parents espèrent que cela permettra de mettre en lumière la responsabilité d’une entreprise ayant joué délibérément avec la vie des consommateurs.

D’autres consommateurs de ces steaks en juin 2011, en majorité des enfants, ont développé un syndrome hémolytique et urémique (SHU). Ils ont tous subi de nombreuses hospitalisations et gardent souvent des séquelles aux reins. Signalé par Claudine Colozzi

À lire sur leparisien.fr

Un commentaire

  1. L’echerichia coli est une bacterie provoquée par l’abattage halal, qui transmet des problemes renaux
    voir le deces surtout chez les enfants.Le scandale est que l’on ne veut pas devoiler cette vérité pour ne pas faire d’amalgame bien sur !!Alain de peretti demontre la dangerosité de ce systeme dans son livre: » verités sur la viande halal »J’aimerais si possible avoir les coordonnées des parents de Nolan.Je lui souhaite vivement de s’en sortir et que l’on mette enfin cette verité au grand jour n’en déplaise aux musulmans.Nous consommons de la viande halal sans le savoir et notamment l’ile de France a 90%.Et la tracabilité ou se trouve t’elle ?

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*