Accueil » Vie Sociale » Sports » Sport et handicap : grimper quatre montagnes en quatre jours avec Run Handi move
Sport et handicap : grimper quatre montagnes en quatre jours avec Run Handi move
Cet été, l'association Run Handi Move avec ses joëlettes sera à pied d’œuvre dans quatre grands massifs montagneux près de Grenoble. © DR

Sport et handicap : grimper quatre montagnes en quatre jours avec Run Handi move

Publié le 25 juillet 2017

L’association réunionnaise Run Handi Move a pour vocation d’aider les personnes à mobilité réduite à découvrir des sites inaccessibles. Cet été, elle délaisse son île natale de La Réunion pour s’attaquer, du 16 au 19 août, aux massifs grenoblois.

Après avoir gravi et fait gravir les pics et sommets majestueux des îles de La Réunion, de Maurice et de Rodrigues ainsi que ceux du Mont Blanc, l’association Run Handi Move relèvera un autre défi de taille : grimper quatre monts en autant de jours. En effet, du 16 au 19 août, elle emmènera des personnes à mobilité réduite découvrir les quatre massifs entourant la Ville de Grenoble. À savoir ceux du Vercors, de l’Oisans, de la Chartreuse et de Belledonne. Conformément à l’objectif premier de l’association, cette découverte se fera tout en participant à un événement sportif. En l’occurrence l’Ultra tour des quatre massifs appelé dans le jargon des coureurs l’Ut4M.

La Joëlette, l’allié indispensable des équipiers de Run Handi move

En mêlant passion du sport et solidarité, l’objectif de Run Handi Move vise à offrir aux personnes portées une expérience unique. Une ambiance basée sur des moments de partage entre randonneurs capables et autrement capables.

Un beau programme à condition de répondre à une question pratique. Comment permettre à des personnes à mobilité réduite de profiter d’horizons et paysages naturels a priori inaccessibles pour elles ? En utilisant une joëlette, ce fauteuil à une seule roue permettant de se faufiler sur les sentiers les plus escarpés.

Munie d’un dossier, de sangles et de plusieurs bras réglables, cette aide technique dédiée garantit confort et sécurité. Mais que faire lorsque la piste devient trop pentue et qu’alors rouler n’est tout simplement plus possible ?

« Une grande fierté de faire découvrir la métropole à nos personnes portées. »

Il ne reste plus qu’à porter à bout de bras l’attelage. Confrontés sur l’île de La Réunion (d’origine volcanique) à des sentiers particulièrement abruptes, les membres de Run Handi Move ont d’ailleurs quelque peu customisé leurs joëlettes. En effet, des anneaux sur les appareils d’origine ont été intégrés afin de permettre le portage à l’aide du harnais de la chaise.

Cinq de ces exemplaires seront présents le long des monts grenoblois. Pour les manœuvrer pendant les quatre jours de course, vingt-huit coureurs-porteurs. L’équipe sera également renforcée de douze accompagnateurs et de six personnes d’assistance. Un périple bien préparé en amont. Ce qui fait dire à Philippe Adam, le directeur de Run Handi Move, que « l’Ut4M est un parcours exigeant que nous prendrons plaisir à partager au mois d’août. C’est une grande fierté de faire découvrir la métropole à nos personnes portées ». O. Clot-Faybesse

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*