Accueil » Vie Sociale » Culture/Loisirs » Clap d’ouverture pour la 2e édition du festival international du film sur le handicap
Clap d’ouverture pour la 2e édition du festival international du film sur le handicap
"Une véritable occasion de briser une barrière : celle de l’a priori, du préjugé que quiconque peut avoir sur le handicap", selon la secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel.

Clap d’ouverture pour la 2e édition du festival international du film sur le handicap

Publié le 15 septembre 2017

À partir de ce soir et jusqu’au 20 septembre, le Festival international du film sur le handicap (FIFH) met à l’honneur, et en compétition, une soixantaine de films de fiction et documentaire pour casser les stéréotypes.

« Nobody’s perfect !* » En prenant comme thème cette célèbre réplique du film Certains l’aiment chaud, la 2e édition du Festival international du film sur le handicap (FIFH) donne d’emblée le ton. Référence cinématographique mais aussi clin d’œil à la différence. Car, comme le précise l’écrivain et scénariste Jean-Claude Carrière, parrain d’honneur du FIFH, « au fond, nous sommes tous des handicapés. Par rapport à ce que nous pourrions être, par rapport à ce que nous rêverions d’être et de faire, il nous manque toujours quelque chose, à nous tous, ne serait-ce qu’un peu plus de vie, d’ardeur, d’habileté, de générosité.»

Une multitude de visions sur le handicap

Du 15 au 20 septembre, une soixantaine de courts et longs-métrages en provenance des quatre coins du monde seront projetés lors de ce festival. Tous mettent en avant des personnages en situation de handicap moteur ou mental, autistes, déficients visuels. Un jury de professionnels présidé par le réalisateur Jan Kounen et composé notamment de l’animatrice Églantine Eméyé, des comédiens Pascal Duquenne et Bernard Le Coq départagera les films de fiction.

En parallèle, un second jury présidé par Alexandre Amiel, journaliste producteur et réalisateur, réunira différentes personnalités dont Olivier Harland, directeur de projet de la mission Différences au sein de France télévisions, pour sélectionner les films documentaires.

« Ce festival est une véritable occasion de briser une barrière : celle de l’a priori, du préjugé que quiconque peut avoir sur le handicap », salue la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées, Sophie Cluzel. Elle rend hommage aux « réalisateurs qui sous l’objectif de leurs caméras apportent une multitude de visions toutes atypiques sur le handicap, avec beauté, humour et émotion. Cette diversité culturelle est une richesse, et ce festival sera l’occasion de la promouvoir. » 

Quatre pays sont particulièrement à l’honneur : le Brésil, l’Espagne, l’Italie et les États-Unis. L’occasion de découvrir comment le handicap est traité dans d’autres pays.

Un prix Handicap International

À l’occasion de son 35e anniversaire, Handicap International a décidé de s’associer à cette 2e édition. L’association décernera un prix spécial à un court-métrage qui véhiculera au mieux la richesse et la force du handicap parmi une sélection de onze films. Claudine Colozzi

* Personne n’est parfait !

Du 15 au 20 septembre. Les projections ont lieu à l’Espace Miramar 35, rue Pasteur 06400 Cannes. Prix : 4 € pour la journée. Réservation en envoyant un mail à reservation@fifh.eu. Salle accessible aux personnes en situation de handicap. Programme disponible en version pdf.

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*