Accueil » Emploi » Ressources » Allocataires de l’AAH : ce que vous devez faire quand sonne l’âge de la retraite
Allocataires de l’AAH : ce que vous devez faire quand sonne l’âge de la retraite
Au moins quatre mois avant votre 62e anniversaire, vous devrez déposer votre dossier de demande de retraite.

Allocataires de l’AAH : ce que vous devez faire quand sonne l’âge de la retraite

Publié le 9 octobre 2017

À 62 ans, les bénéficiaires de l’AAH ayant un taux d’incapacité au moins égal à 80 % peuvent continuer à percevoir cette allocation. Mais pour cela, ils doivent d’abord demander leur pension de retraite… même s’ils n’ont jamais travaillé. À défaut, le versement de leur AAH sera suspendu.

Vous aurez 62 ans dans quelques mois ? Si vous percevez l’allocation adulte handicapé (AAH), vous allez prochainement recevoir un courrier de votre Caisse d’allocations familiales (Caf). Un courrier d’« information concernant votre retraite » puisque vous allez atteindre l’âge légal de départ à la retraite. Si vous présentez un taux d’incapacité inférieur à 80 %, votre droit à l’AAH prendra fin.

En revanche, s’il est supérieur ou égal à 80 %, vous continuerez à percevoir cette allocation. Depuis le 1er janvier 2017, en effet, les Caf n’exigent plus que ces titulaires de l’AAH basculent vers l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). Faire-face.fr a publié un article pratique très détaillé sur la manière dont cette nouvelle réglementation s’applique.

L’AAH vous sera alors versée en complément de votre éventuelle pension de vieillesse. Si le montant de cette dernière est inférieure à l’AAH, vous percevrez une AAH différentielle. S’il est supérieur, vous perdrez vos droits à l’AAH. Dans le courrier que vous allez recevoir avant votre 62e anniversaire, la Caf va donc vous demander de faire valoir vos droits à cette pension. Même si vous n’avez jamais travaillé.

Vous avez travaillé ?

Si vous avez déjà travaillé, déposez votre demande de retraite auprès de la ou des caisses auxquelles vous avez cotisé. Y compris si vous n’avez travaillé que quelques trimestres. « Dans le cadre du passage à la retraite des bénéficiaires d’AAH, un circuit de signalement est organisé entre Caf et Carsat, la caisse d’assurance retraite et de la santé au travail, pour connaître les droits potentiels à un avantage de vieillesse, précise la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf), interrogée par Faire-face.fr. Ainsi, la Caf est informée de la présence d’un compte individuel de l’allocataire auprès de la Carsat. Par contre, elle n’a pas connaissance des cotisations vieillesses versées pour les autres régimes. »

Vous ne savez plus à quelles caisses vous avez cotisé  ?

Reportez-vous au relevé de situation individuelle qui vous a été adressé tous les cinq ans depuis vos 35 ans. Vous ne le retrouvez-plus ? Rendez-vous sur le site officiel, info-retraite.fr. Vous pourrez créer et/ou consulter votre compte retraite. Vous y retrouverez, entre autres, votre relevé de situation individuelle, dans l’onglet mon relevé de carrière.

Vous n’avez jamais travaillé ?

Si vous n’avez jamais travaillé, vous devrez justifier que vous n’avez pas droit à une pension de vieillesse. Et pour obtenir le « document justifiant d’une absence de droit à pension » que réclame la Caf , vous devrez déposer une demande unique de retraite personnelle (photo ci-contre) auprès de votre Carsat, la caisse d’assurance retraite et de la santé au travail.

Les mois de suspension d’AAH seront perdus

Fastidieux ? Peut-être. Mais si vous n’accomplissez pas ces formalités, le versement de votre AAH sera interrompu. Il ne reprendra que lorsque la Caf aura reçu la preuve que vous les avez entamées. De plus, les mois non payés seront perdus. « La reprise du droit AAH intervient le premier jour du mois suivant le dépôt de demande de la pension vieillesse, justifié par l’allocataire », précise la Cnaf.

« Un délai supplémentaire de trois mois après ses 62 ans lui est laissé pour entreprendre ses démarches », ajoute-t-elle. Mais n’attendez pas votre 62e anniversaire pour déposer votre dossier auprès des caisses de retraite. Ces dernières conseillent de s’y prendre au moins quatre mois à l’avance. Vous voilà prévenu(e). Franck Seuret

Vous avez pris votre retraite avant le 1er janvier 2017 ?

L’article L.821-1 du Code de la Sécurité sociale a été modifié par l’article 87 de la loi de finances pour 2017. Sa nouvelle mouture est entrée en vigueur le 1er janvier 2017. Elle précise explicitement que les allocataires de l’AAH ne sont pas tenus de demander l’Aspa, à l’âge de la retraite. Mais il y a débat sur le champ d’application de cet article.

Pour la Cnaf, il concerne uniquement les personnes ayant atteint 62 ans à compter du 1er janvier 2017. Mais certains allocataires contestent cette lecture restrictive : ils estiment qu’il vaut également pour ceux qui ont pris leur retraite avant cette date et ont saisi la justice. Pour en savoir plus, lisez cet article détaillé de Faire-face.fr.

 

8 commentaires

  1. Bonjour,
    Il est anormal que la poursuite de l’AAH après 62 ans ne concerne que les handicapés à plus de 80%.
    Quid des personnes handicapées à moins de 80% et qui ont été déclarés dans l’impossibilité de travailler durant tout ou partie de leur vie, et qui donc ne toucheront pas ou très peu de retraite ?
    Le basculement dans le minimum vieillesse signifie énormément de soucis et de désavantage par rapport à l’AAH.
    D’autant plus que le handicap ne disparaît pas à l’age de la retraite, au contraire… Alors encore des soucis en plus, non merci !!! 🙁
    Il ne devrait pas y avoir de limite d’age au niveau de l’AAH !

    • Je suis entièrement d’accord avec vous. Mon handicap est inférieur à 80% et l’année prochaine mon AAH sera supprimée et laissera la place à 230€ de retraite. C’est à dire : rien. Et cela à cause d’un accident de voiture il y a plus de 40 ans où je n’étais pas responsable. Je trouve ça injuste

  2. Je suis à 79% que deviendrais-je au moment de ma retraite. On me refuse déjà la carte de stationnement et la carte prioritaire alors que la station debout m’est pénible suite à une intervention chirurgicale aux viscères alors que je croise régulièrement des personnes qui ont ces cartes et qui marchent très bien.

  3. bonjour à vous tous , je suis dans le même cas que vous je vais avoir 62 ans j’ai travaillée très peu ( petit boulot ) je suis reconnue à moins de 80% de l’AAH puis reconnue dans l’impossibilité de travaillé ,, donc l’an prochain je ne toucherai plus rien ,, que 48euros par mois de retraite !!!!!! ((( pour avoir travaillée quelques trimestre )) que faire avec une somme pareille , mon handicap lui s’aggrave en plus ,, que faire je sort peu je dois être accompagnée ,,,,, je stress déja c’est vraiment injuste

  4. Bonjour Louise ,
    Dans votre cas , vous serez couverte par le régime de retraite pour inaptitude au travail . Je vous conseille de voir avec votre caisse retraite , il est impossible qu’on vous laisse vivre avec 48 euros !
    Bon courage

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*