Accueil » Société » Cover-Dressing, lauréat du prix Femmes en chœur
Cover-Dressing, lauréat du prix Femmes en chœur
La start-up association Cover-Dressing compte dans son équipe des ambassadeurs shopping en situation de handicap qui font part de leurs bons plans repérés en magasin. © Wilfried Antoine Desvaux

Cover-Dressing, lauréat du prix Femmes en chœur

Publié le 23 octobre 2017

Suite au succès de la première édition du prix Femmes en chœur, la marque de cosmétiques Dr Pierre Ricaud, en partenariat avec le magazine Femme actuelle, a décidé de parrainer trois nouveaux projets associatifs de femmes. Après Réjane Hugues, lauréate en 2016 pour la création du centre Loisirs Pluriel près de Grenoble, Muriel Robine, présidente de l’association Cover-Dressing autour de la mode et du handicap remporte le 1er prix.

« La façon dont on se présente aux autres est très importante dans notre société. L’habillement est un facteur incontournable de cette présentation de soi. » Pour que les personnes en situation de handicap puissent s’habiller dans les mêmes boutiques et aux mêmes prix que les autres, Muriel Robine a créé en 2014 l’association Cover-Dressing. Son action lui vaut de remporter le 1er prix (10 000 €) de la 2e édition de Femmes en chœur.

Des conseils et bons plans pour l’habillement

Muriel Robine (Cover-Dressing) au centre à côté des deux autres lauréates, Laure Guéroult-Accolas (Mon Réseau cancer du sein) et Françoise Baraquin (Action Femmes Grand Sud) © Wilfried Antoine Desvaux

Partout, en France, des milliers de femmes œuvrent bénévolement pour améliorer le quotidien d’autres femmes. Lancé en 2016, par la marque de cosmétiques Dr Pierre Ricaud, en partenariat avec le magazine Femme actuelle, le prix Femmes en chœur met à l’honneur leur engagement associatif en matière d’éducation, lutte contre l’exclusion, emploi, santé, handicap… Un coup de pouce solidaire pour pérenniser des actions concrètes qui soulagent les conditions de vie de certaines femmes.

Start’up associative, Cover-Dressing développe une expertise sur l’habillage des personnes à mobilité réduite, en croisant les approches de professionnels de la santé, de la mode et de personnes handicapées. Après le lancement de son site qui fédère une large communauté autour des images et perceptions du handicap, l’association a lancé le label Bien à porter  Celui-ci signale les vêtements de prêt-à-porter les plus ergonomiques. Un webzine et un réseau social dédiés permettent d’échanger conseils et bons plans.

Des testeurs de vêtements ergonomiques

L’équipe de Cover-Dressing est composée d’un ergothérapeute, de deux patronnières et de dix testeurs en situation de handicap. L’ergothérapeute étudie les capacités fonctionnelles nécessaires à l’enfilage de chaque vêtement. La patronnière observe tous les éléments qui les composent (matériaux, systèmes de fermeture, coutures, accessoires…) au regard des cahiers des charges établis par Cover-Dressing.

Les testeurs enfilent et portent les vêtements pendant plusieurs heures. Ces essayages sont complétés en collaboration avec les équipes et patients d’un centre de rééducation fonctionnelle, partenaire de Cover-Dressing. Chacun délivre son diagnostic. Ce n’est qu’alors que le vêtement sera éligible ou pas au label Bien à Porter.

Avec la dotation du prix, Cover-Dressing entend poursuivre son action en développant notamment une application “étiquette intelligente”. Elle permettra aux personnes en situation de handicap d’accéder directement dans les rayons à une information à la fois enrichie et accessible à tous sur les vêtements repérés. Claudine Colozzi

Un commentaire

  1. Félicitations Muriel

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*