Accueil » Arrêt sur la toile » Défense de l’accessibilité : Yann Jondot en haut du Kilimandjaro
Défense de l’accessibilité : Yann Jondot en haut du Kilimandjaro
Le plus haut sommet d'Afrique, en Tanzanie, culmine à 5 895 mètres d'altitude.

Défense de l’accessibilité : Yann Jondot en haut du Kilimandjaro

Publié le 26 octobre 2017

Yann Jondot est devenu, mardi 25 octobre, le premier maire paraplégique à atteindre le sommet du Kilimandjaro en joëlette. Une ascension du toit de l’Afrique, culminant à 5 895 mètres, pour promouvoir la cause de l’accessibilité.

Son but il l’avait expliqué dans une interview à faire-face.fr  le 1er septembre dernier : relever le défi de parvenir sur le toit de l’Afrique, le Kilimandjaro, en Tanzanie. Un défi baptisé “un sommet pour une rampe” afin de promouvoir l’accessibilité pour les personnes handicapées.

Yann Jondot déclarait alors « entreprendre une action symbolique pour alerter l’opinion publique, les élus et le gouvernement sur l’accessibilité des sites publics en Centre-Bretagne et ailleurs ».

Le maire paraplégique de Langoëlan, dans le Morbihan, a réussi son pari. Lui et l’équipe de dix porteurs tanzaniens, se relayant pour monter sa joëlette, ainsi qu’Arnaud Chassery, sportif valide, et Isabelle Chemin, habituée du Kilimandjaro, ont atteint le sommet mardi 25 octobre.

Porter son message à l’Assemblée, au Sénat et à Emmanuel Macron

« Il y a vingt millions de personnes en France qui ont vraiment besoin de cette solidarité-là. Je vais rencontrer Emmanuel Macron, j’espère qu’il entendra le message », a expliqué Yann Jondot à son arrivée.

Il devrait en effet, dans les semaines qui viennent, avoir rendez-vous à l’Assemblée nationale et au Sénat. L’élu breton compte bien aussi être reçu par le président de la République. Signalé par Valérie Di chiappari

À lire sur francebleu.fr

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*