Accueil » J'ai regardé pour vous » Handicapés et parents à part entière
Handicapés et parents à part entière
Combien de temps faudra-t-il pour que l'handiparentalité ne soit plus vue comme une situation exceptionnelle ou pire, dangereuse pour l'enfant ? © France 5

Handicapés et parents à part entière

Publié le 5 novembre 2017

À vous de voir, le magazine d’information et de sensibilisation à la déficience visuelle, diffusé sur France 5, consacre son émission diffusée lundi 6 novembre à l’handiparentalité. Des témoignages forts de familles monoparentales non-voyantes à la fois exceptionnelles et tellement “normales”.

Comment être parent quand on est en situation de handicap visuel ? Comment protéger son enfant si l’on ne voit pas les voitures arriver quand on traverse ? Est-il possible de rester encore l’adulte qui rassure, qui guide, qui « aide à faire les devoirs » ou « chasse l’araignée qui fait peur » ? Est-ce que les rôles ne risquent pas de s’inverser faisant de l’enfant l’accompagnateur ?

« Et s’il se passe quelque chose de grave, serai-je en capacité de réagir spontanément et aussi vite que quelqu’un de valide ? » Autant de questions que génère l’handiparentalité.

« Qui peut tout faire ? »

À l’origine de toutes ces interrogations, Anne-Sarah Kertudo, sourde depuis l’âge de 14 ans, a perdu la vue en 2014. Cette juriste bilingue en langue des signes défend depuis des années l’accès aux droits pour tous. Ainsi, en 2002, elle a ouvert une permanence juridique pour les sourds.

Dans ce nouveau numéro d’À vous de voir qu’elle a réalisé, elle s’interroge sur sa capacité à rester une maman à part entière. Pour trouver les réponses à ses questions, elle a choisi de rencontrer des parents aveugles qui élèvent en solo leurs enfants.

On croise donc Naïma, Julien, Frédéric et Mickaël qui s’occupent de leurs enfants avec la même application. Bien sûr, confie l’un d’entre eux, « il y a des choses que je ne peux pas faire, mais qui peut tout faire ? »

Une justice qui ne fait pas encore assez confiance aux parents handicapés

Le plus fort dans cette émission est l’évocation du regard porté par les avocats et les juges sur les capacités d’un parent handicapé à veiller seul sur son enfant. La justice confie-t-elle facilement la garde des enfants aux parents non-voyants ?

C’est l’amère expérience qu’a connue Mickaël Bornier. Il n’a pas accepté que lui soit dénié le droit de s’occuper de son fils. La croisade juridique s’est bien terminée pour lui. Mais combien de temps faudra-t-il pour que l’handiparentalité ne soit plus vue comme une situation exceptionnelle ou pire dangereuse pour l’enfant ? Claudine Colozzi

Diffusion à 10H15 sur France 5. Rediffusion dimanche 12 novembre à 01h00  ou disponible en replay sur la page de l’émission.

 

Un commentaire

  1. loi prochaine passè sous silence sur la prime d activite pour rente ou invalidite activite ou non devait etre suprime on nè est ou la loi est elle passe ou pas et le projet de loi est il toujour d actualite svp merci d avance bien a vous

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*