Accueil » Vie Sociale » Sports » Deux champions de handisurf testent un dispositif de vagues artificielles
Deux champions de handisurf testent un dispositif de vagues artificielles
Éric Dargent et Benoit Moreau voudraient faire découvrir le surf et ses atouts à toujours plus de personnes en situation de handicap © capture d’écran Viméo

Deux champions de handisurf testent un dispositif de vagues artificielles

Publié le 21 novembre 2017

Pourvoyeurs de vagues artificielles, le dispositif Wavegarden a été testé par deux surfeurs amputés, Éric Dargent et Benoit Moreau. Une initiative menée pour souligner que handicap et sports de glisse sont compatibles.

Déjà entendu parlé du Wavegarden ? Probablement pas, car cette récente innovation est surtout connue dans le monde du surf. Sous ce nom, qui se traduit littéralement par “jardin à vagues”, se cache une vague artificielle créée en bassin de différentes manières (par système hydraulique, pneumatique complexe ou électromécanique).

Les ondes engendrées ont comme bénéfice d’être modulables en hauteur, orientation et fréquence. Avec à la clé des vagues beaucoup plus faciles à surfer qu’en mer, dans un espace sécurisé. Et par conséquent accessibles à un grand nombre, du pratiquant confirmé au surfeur novice.

Pour le démontrer, deux champions de handisurf, Éric Dargent et Benoit Moreau, ont essayé le Wavegarden Cove, une installation située au pays basque espagnol.

 

Vivre les éléments et dépasser ses limites

Dans cette vidéo, Éric Dargent espère que « les gens auront envie de se mettre au surf et tomberont amoureux de la glisse. Cela changera radicalement leur perspective ». Il sait de quoi il parle. Après l’amputation d’une partie de la jambe , il s’est battu pour pouvoir pratiquer de nouveau sa passion de la glisse. Afin de partager son expérience, il a créé l’association Surfeurs Dargent.

Histoire aussi de montrer que « le handicap a toute sa place dans les sports extrêmes et de glisse ». D’ailleurs, l’association a pour but d’aider à la création et à l’amélioration de prothèses spécifiques. Des modèles destinés à pratiquer de telles activités. Un second objectif consiste à accompagner les personnes en situation de handicap dans la découverte ou le perfectionnement de ces différents sports. Pour cela, et bien que localisée à Martigues (Bouches-du-Rhône), Surfeurs Dargent organise des évènements partout en France et dans le monde. O. Clot-Faybesse

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*