Accueil » Société » Logement : la mobilisation contre la baisse des APL continue
Logement : la mobilisation contre la baisse des APL continue
« On ne lâchera rien, prévient Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de l'association Droit au logement. D'autant que cette baisse de 5 € n'est qu'un début. La chute se poursuivra l'an prochain. »

Logement : la mobilisation contre la baisse des APL continue

Publié le 29 novembre 2017

Le collectif Vive l’APL!, qui regroupe près de 70 organisations dont l’APF, poursuit son combat multiforme contre la réduction des APL. Il fait signer une pétition. Il mène des négociations avec le gouvernement et appelle à une manifestation le 9 décembre dans de nombreuses villes de France.

Pas de répit pour les militants du collectif Vive l’APL! Ils poursuivent leur lutte contre la baisse de cette allocation personnalisée au logement. La réduction de 5 € est déjà en place pour les locataires du secteur privé. Une coupe d’une cinquantaine d’euros atteindra, elle, les habitants des HLM si le projet de loi de finances 2018 est adopté par le Parlement sans retouche en décembre.

Des « amputations brutales et injustes »

La mobilisation se déploie sur trois fronts. Le collectif invite d’abord à signer une pétition, intitulée “Pas d’économies sur le dos des allocataires !” Elle demande au gouvernement de « revenir sur ces amputations brutales et injustes, réalisées aux dépens des locataires et des plus modestes ».
« Nous sommes choqués, argumente Michel Fréchet, président de la Confédération générale du logement. On ne demande rien au secteur privé. On n’encadre pas les loyers. On le laisse les fixer comme il l’entend. On ferme les yeux sur ses pratiques et en même temps, on fait payer le secteur social. C’est une discrimination. »

Des négociations avec le gouvernement

Deuxième forme d’action : le collectif et nombre des associations membres mènent aussi des négociations avec le gouvernement pour le faire reculer. Pour le moment, ce dernier a remporté une première manche. Le Conseil d’État a validé, sur la forme, la baisse des APL, et a débouté le collectif qui en demandait la suspension. Notamment au nom du principe d’égalité devant la loi. Il se prononcera sur le fond de la mesure l’an prochain.

« Une catastrophe pour les plus démunis. »

Pendant ce temps, les associations avancent leurs arguments. L’APF rappelle « l’impact de la baisse des APL sur les personnes en situation de handicap ». »Nous nous inquiétons également des moyens qui resteront aux bailleurs sociaux pour la mise en accessibilité de leur parc immobilier« , indique Patrice Tripoteau, son directeur général adjoint.

Enfin, une manifestation nationale s’annonce le 9 décembre dans de nombreuses villes de France. « On ne lâchera rien, prévient Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de l’association Droit au logement. D’autant que cette baisse de 5 € n’est qu’un début. La chute se poursuivra l’an prochain. La réduction des APL dans le secteur social sera une catastrophe pour les plus démunis. Ils accéderont moins facilement encore à ces logements, puisque en louant à des bénéficiaires des APL, les bailleurs sociaux perdront de l’argent. » Sophie Massieu

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*