Accueil » Arrêt sur la toile » Espagnol et handicap au menu des cours
Espagnol et handicap au menu des cours
Deux deux classes de 4e vont pouvoir s’initier aux déplacements en fauteuil roulant, découvrir les aménagements possibles d’une voiture et d’échanger autour des troubles de la parole.

Espagnol et handicap au menu des cours

Publié le 27 mars 2018

Parcours en fauteuil, visite d’un centre de rééducation, découverte du handisport… Une enseignante a mis en place une série de rendez-vous pour sensibiliser les élèves de son collège au handicap.

L’idée a germé suite à la remarque d’un élève. Au restaurant scolaire, Noémie Leclair, professeur dans un collège de Loire-Atlantique, s’entend demander pourquoi elle passe devant tout le monde. Atteinte d’une maladie orpheline, elle est en fauteuil depuis sept ans. Loin d’être choquée, elle réalise que les élèves à qui elle enseigne l’espagnol ne comprennent pas grand chose au handicap. Elle envisage donc de les éduquer sur le sujet.

Pas avec une séance, mais plusieurs rendez-vous. Un programme concocté avec le principal du collège qui permettra aux adolescents de deux classes de 4e de s’initier aux déplacements en fauteuil roulant, découvrir les aménagements possibles d’une voiture et d’échanger autour des troubles de la parole. En collaboration avec l’APF sur place.

« Des personnes extrêmement positives. »

Également au programme, une rencontre avec un club de handibasket local et la visite d’un centre de rééducation. Des rendez-vous appréciés par les élèves. « On a en face de nous des personnes extrêmement positives, malgré les contraintes auxquelles elles sont confrontées chaque jour », ont-ils fait savoir.

Noémie Leclair, elle, a mené l’opération avec le même esprit battant qui l’a ramenée au travail, il y a sept ans. Un peu contre l’avis d’un médecin, mais avec le soutien de l’Éducation nationale qui a pris en charge son fauteuil et les aménagements de sa voiture. Depuis, elle a même accompagné ses élèves pour un voyage en Espagne. Comme n’importe quel prof. Signalé par Corinne Manoury

À lire sur actu.fr

Déposer un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*