23/01/2012

Une campagne pour faire de la santé un enjeu de la présidentielle

header2.png
Le Collectif interassociatif sur la santé (CISS) veut inscrire l’accès aux soins à l’ordre du jour de la campagne présidentielle de 2012. Il vient donc de lancer « un site participatif », www.quellesanteapres2012.org, sur lequel il mettra en ligne les propositions des candidats sur ce thème. Les internautes y trouvent également des analyses d’experts ainsi que les résultats d’un récent sondage commandé par le Collectif, qui révèle notamment que 79 % des Français considèrent la santé comme un thème de campagne prioritaire.


Renoncements aux soins

Les associations membres du Ciss estiment que « le système de santé français est en danger ». Les symptômes sont clairs : dépassements d’honoraires « exorbitants » pratiqués par un nombre croissant de professionnels ; difficultés grandissantes à trouver un médecin en proximité à cause des déserts médicaux ; et déficit de l’assurance maladie qui amène son lot de déremboursements, franchises médicales en tous genres, etc. L’UFC-Que choisir a calculé qu’en 2010, chaque ménage a consacré en moyenne 665 € à ses dépenses de santé (cotisations aux assurances complémentaires, dépassements d’honoraires, franchises, etc.). Et de plus en plus de Français « renoncent à des soins médicaux, ou les reportent, en raison de difficultés financières » : 29 % en 2011, contre 23 % en 2010 et 11 % en 2009, selon le baromètre Cercle Santé-Europe Assistance. C’est grave, docteur ? Franck Seuret

Commentaires

je ne peu ouvrir le lien www.quellesanteapres2012.org ?
je suis avec Firefox

Bernard Q.

Écrit par : Bernard Q. | 23/01/2012

Il s'agit surtout, en parallèle de cette action, de suivre l'actualité hebdomadaire santé et élections présidentielles 2012 pour y voir plus clair avant le 22 avril.
Réformes, idées, promesses, les présidentiables s'expriment sur la santé http://www.slideshare.net/Hospimedia/revue-de-presse4presidentiellessantehospimediaodp

Écrit par : Dond. | 20/03/2012

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.