27/08/2012

France TV accorde plus d’antenne aux Jeux paralympiques mais toujours pas de direct

pététion paralympiques.jpegUne pétition a créé le buzz début août sur Internet, aussitôt reprise dans la presse papier. Une pétition pour demander à France Télévisions une meilleure couverture des Jeux paralympiques de Londres, du 29 août au 9 septembre, pour lesquels aucune retransmission en direct des épreuves n’est prévue.

Lancée le 9 août via le site change.org par Benoît Coulon, sportif et supporter du handisport, et soutenue, entre autres, par Orianne Lopez, athlète qui participera aux Paralympiques sur le 100 m, elle a obtenu plus de 18 000 signatures. Dont celle de Jean-Marie Barbier, le président de l’Association des Paralysés de France qui déclarait mi-août sur France Info « On est en droit de demander que les compétitions pour athlètes handisport soient aussi bien retransmises par les médias qu’elles ne l'ont été pour les JO valides. »


Sous la pression, dans un communiqué en date du 14 août, France Télévisions a annoncé revoir sa grille de programmes pour donner plus de visibilité aux Paralympiques, à heure de grande écoute. Du 30 août au 8 septembre, un magazine supplémentaire animé par Patrick Montel sera ainsi diffusé tous les jours à 17h en semaine et à 15h le samedi sur France 2, en plus des programmes déjà prévus : un magazine quotidien de 52 minutes sur France 3 en fin de soirée pour relater les grands moments du jour et 2 minutes sur France 2 au journal de 20h (!) qui y consacrera son Image du jour, entre autres.

Reste que contrairement à d’autres chaînes européennes, comme Channel 4 en Angleterre, le service public français de la télé ne diffusera aucun direct des Jeux paralympiques. Un saisissant constraste par rapport aux 16 heures de direct quotidien lors des JO. V.DC

08:19 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paralympiques, france télévisions, direct, pétition | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.