06/05/2013

Politique du handicap : un an et un bilan peu concluant pour le gouvernement

bilan,hollande,accessibilité,emploi,compensation,école,éducationLe 6 mai 2012, François Hollande était élu président de la République (photo, place de la Bastille). Un an plus tard, Faire Face dresse le bilan de la politique du handicap menée par le gouvernement Ayrault, dans son numéro de mai. Quelques mesurettes (extension des limites d’âge aux emplois d’avenir et contrats de génération pour les demandeurs d’emploi handicapés, etc.), des tergiversations (la transformation envisagée puis abandonnée des Maisons départementales des personnes handicapées en service des départements, etc.) et des déceptions (peu de textes de loi comprennent un volet handicap, etc.). Au final, la première année laisse le sentiment que le gouvernement n’a pas pris toute la mesure des enjeux de la politique du handicap. À lire ici... Texte Franck Seuret - Photo Rodrigo Sepulveda

Commentaires

Ils n'ont pas compris que notre différence c'est très enrichissant , il faut évoluer !

Écrit par : Berly | 07/05/2013

Pourquoi ne pas manifester en bloquant les entrées des Ministères, déchirer notre carte de vote face aux médias? Personnellement, j'ai 63 ans, j'ai toujours voter, mais là, je suis écœuré, je ne revoterai que si un parti (n'importe) prend en main l'accessibilité et le respect de l'handicap dans sa totalité sans blabla., que du concret, sinon on vire le (la) Ministre. La période d'essai devrait être aussi comme un contrat de travail également en CDD ou en CDI si on est satisfait. Rien n'est impossible.
Dommage que ce commentaire ne sera pas inscrit à l'ordre du jour.

Écrit par : fornes | 08/05/2013

Profitons des prochaines élections municipales pour se faire entendre et exiger des avancées concrètes sur l'accessibilité de nos villes.

Écrit par : berly | 11/05/2013

Il y en a qui veulent travailler avec un handicap, je peux comprendre leur situation, mais j'aimerai qu'on se penche sur le cas des travailleurs handicapés, souvent du à l'usure du corps devant les contraintes physiques des emplois réalisés, cela depuis de très longues années.

Pour ma part, j'ai commencé à travailler à 15 ans, mon employeur m'utilisait pour effectuer des livraisons de matériels hi-fi et électroménager, alors que j'étais apprenti dépanneur TV !

J'ai ensuite travaillé 20 ans en équipe la nuit, les week-end, sur des cycles de 7 nuits et d'amplitude horaire de 48 h par semaines.

Puis 6 années en chaînes industrielle d'électromécanique, subissant des variations de températures dans les hangars entre, - 7° et + 45 °

Puis reconnu travailleur handicapé depuis 2001, j'ai rebondi entre formation et boulot physiques difficiles, avec des périodes de chômage.

Alors à 59 ans maintenant, épuisé, avec un handicap qui s'amplifie d'année en année sur le système osseux, je demande d'arrêter là et de laisser la place aux jeunes!

Mais non, l'état préfère que l'on crève au travail!!!!

Écrit par : dufour | 12/05/2013

Bonjour.
Organiser un prix du premier baudet des ministeres pourrait constituer une invitation a ne plus jouer aux mules? Qu en dites-vous? Therese-Marie Jallais

Écrit par : jallais therese-marie | 12/05/2013

Bonjour

Dans la même situation que vous
Je n'ai que 44 ans....?...

Écrit par : Hervé | 14/06/2013

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.