/div>

08/04/2014

Recherche médicale : une priorité et un espoir pour les Européens

inserm,recherche médicale,santé,sondage,ipsos,europeComment est perçue la recherche sur la santé en Europe ? C’est la question à laquelle a voulu répondre l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Pour cela, il a été demandé à l’institut de sondage Ipsos d’interroger en janvier plus de 4 000 citoyens européens par la méthode des quotas, soit 1 000 personnes par pays (France, Allemagne, Italie et Angleterre).

La santé, fort centre d'intérêt loin devant l'environnement

Résultat : les citoyens européens se montrent particulièrement intéressés par l’actualité de la recherche médicale. En effet, près d’un sur deux (45 %) cite la santé comme le domaine qui l’intéresse le plus, loin devant l’informatique et les nouvelles technologies (21 %) ou encore l’environnement (14 %). Les Français (53 %) suivis des Allemands (48 %) sont les plus friands d’actualité portant sur la recherche.

Lire la suite

10/03/2014

Le cortex s'expose sans complexe mais cherche de l'argent

Poster semaine du cerveau.jpgLe cerveau va en faire de tous ses neurones pendant une semaine. Du 10 au 16 mars, la Société des neurosciences et la Fondation pour la recherche sur le cerveau (FRC) vous invite, dans plus de 30 villes de France, à lever une partie du voile sur les mystères du fonctionnement de notre cortex. Mais cette manifestation se veut aussi une semaine de mobilisation.

Une campagne de collecte, baptisée Neurodon, destinée à recueillir des fonds pour aider la recherche, sera lancée en parallèle. Comme le souligne la FRC, « nos chercheurs manquent cruellement de ressources pour constituer des équipes performantes, s’équiper de petit matériel ou de techniques de pointe. Il devient donc urgent de les aider à poursuivre leurs travaux visant à comprendre le cerveau et son fonctionnement afin de trouver des traitements plus efficaces, préventifs et curatifs qui guériront un jour prochain les maladies du cerveau. » Les associations, FRC en tête, réclament notamment la mise en place d’un Plan cerveau par les pouvoirs publics.

La récolte des dons passera par des initiatives telles que des collectes dans de grandes surfaces ou, plus classiquement, via une contribution financière, dont l’intitulé est à récupérer ici. Olivier Clot-Faybesse

À lire aussi :

- Des capteurs biocompatibles pour mieux mesurer l'activité du cerveau

 

06/03/2014

@Arrêt sur la toile / UCB Pharma condamné à payer plus de 80 000 euros de dommages et intérêts à la mère d’un enfant polyhandicapé

distilbène,ucb pharma,condamnation,polyhandicapC’est sa victoire mais aussi celle de toutes les filles Distilbène. Ce 6 mars, le Tribunal de Nanterre a condamné le laboratoire UCB Pharma à verser des dommages et intérêts à Sylvie Le Cossec*, 45 ans, mère d’un adolescent de 15 ans polyhandicapé. Le laboratoire UCB Pharma a été une nouvelle fois reconnu responsable des dommages résultants de l’exposition au Distilbène. Sylvie Le Cossec a subi une ablation de l'utérus et deux grossesses pathologiques. Né deux mois et demi avant le terme, son fils Julien est lourdement handicapé.

Une contre-expertise a été ordonnée par le tribunal concernant le handicap de Julien diagnostiqué deux ans après sa naissance. Maître Martine Verdier, l’avocate de la famille Le Cossec, entend bien demander des dommages et intérêts pour le préjudice subi par Julien. Ce serait une nouvelle victoire pour cette famille et un formidable exemple pour toutes les filles Distilbène mères d’un enfant handicapé, qui hésitent à se lancer dans une procédure judiciaire longue et coûteuse. Signalé par Claudine Colozzi - Photo France 3

À lire sur lexpress.fr et reportage dans 19/20 sur France 3 (reportage à partir de 8’21)

* Sylvie le Cossec a écrit le livre DES, mon fils n’aura jamais son bac (préface de Irène Frachon), aux Editions Grand Opéra, 9 €. À commander à secretariat@grandlargeimprimerie.com

À lire aussi :

- UCB Pharma condamné à deux millions d'euros de dommages et intérêts

- Effets indésirables des médicaments : les patients peuvent aussi les déclarer

66 millions d’impatients : un nouveau site pour s’informer sur le système de santé

santé,ciss,frais,reste à charge,66 millions,66 millions d'impatientsCombien coûte une hospitalisation ? Faut-il se méfier de l’aluminium ? Quelles précautions prendre avec les produits dits de bien-être ? Dans quelles conditions acheter des médicaments en ligne ? Les réponses à ces questions vous les trouverez sur 66 millions d’impatients, le nouveau site d’information sur la santé, lancé par le Collectif interassociatif sur la santé (CISS). Ici, pas ou peu de données médicales mais de nombreuses ressources sur le coût de la santé, la qualité des soins, les droits des patients, etc.

Lire la suite

21/02/2014

L’accessibilité aux soins : "grande cause 2014" de la Mutuelle nationale hospitalière

LOGO GDE CAUSE 2014.jpgÀ chacun sa grande cause. Au niveau national, l'engagement associatif, grande cause nationale 2014 annoncée le 14 février, et pour la Mutuelle nationale hospitalière (MNH) l'accessibilité aux soins, dont elle entend bien qu'elle devienne aussi l'affaire de tous. Une première. Officiellement lancée le 19 février, cette initiative a obtenu le haut parrainage du ministère délégué chargé des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion.

« Et lorsque l’on parle d’accessibilité aux soins, on parle bien sûr de l’accessibilité des sites et des équipements et de l’accessibilité économique mais aussi de l’accessibilité relationnelle, a précisé Jean-Pierre Berton, vice-président de la MNH. Car les soignants sont insuffisamment formés à l’accueil et à la prise en charge des personnes en situation de handicap. »

Lire la suite