17/06/2012

Damien Abad, un député handicapé à l'Assemblée

abad.jpgL’Assemblée nationale va compter au moins un élu en situation de handicap. Damien Abad, qui se présentait dans la 5e circonscription de l’Ain, a remporté son duel contre son adversaire socialiste, avec 56 % des voix. Atteint d’une maladie congénitale rare, l’arthrogrypose, qui bloque ses articulations, le candidat du Nouveau Centre, investi par l’UMP, va siéger pour la première fois au Palais Bourbon. Le diplômé de Sciences Po Bordeaux et Paris, âgé de 32 ans, était déjà député européen et conseiller régional Rhône-Alpes. Il devrait abandonner son siège à Bruxelles. Faire Face avait dressé son portrait, tout comme ceux des autres candidats ou suppléants en situation de handicap.

Frédéric Boccaletti a été battu dans la 7e circonscription du Var. Le secrétaire départemental du Front National (23,25 %), lui aussi en situation de handicap, a été devancé par le député sortant UMP, Jean-Sébastien Vialatte (41,65 %), et le candidat socialiste, Ladislas Polski (35,10 %).

Elisabeth Pochon (PS), dont Raphaël Bouton, le secrétaire national de la section sourds et malentendants socialistes, est le suppléant, est élue dans la 8e circonscription de Seine-Saint-Denis. Franck Seuret - Photo DR

22:02 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : abad, législatives, député, fn, ps, boccaletti | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

07/06/2012

Législatives 2012 : Raphaël Bouton, suppléant PS, attend son tour

élections,législatives,ps,parti,hollande,députéPour la tête d’affiche, Raphaël Bouton devra patienter encore un peu. Mais le parcours du suppléant d’Élisabeth Pochon, la candidate socialiste dans la 8e circonscription de Seine-Saint-Denis, montre qu’il s’affirme peu à peu comme l’une des personnalités qui comptent dans ce département d’Ile-de-France.

Ce jeune quadra, sourd de naissance, capable de lire sur les lèvres, de signer et d’oraliser, a vécu sa première bataille électorale lors des municipales de 2008, à Rosny-sous-Bois, où il figurait sur la liste menée par Philippe Vachieri. Et en 2011, il a assuré la direction de la campagne de ce dernier pour les élections cantonales. Aujourd’hui, il bat le pavé aux côtés d’Élisabeth Pochon. « Comme n'importe quel candidat, assure-t-il, même si ma surdité reste un frein pour des échanges spontanés. Mais le soutien et la complicité des militants de la circonscription, qui m'ont élu à l'unanimité comme suppléant, m'aident beaucoup pour faire campagne. »

Lire la suite

06:00 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : élections, législatives, ps, parti, hollande, député | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/01/2012

François Hollande a dévoilé hier ses 60 propositions pour la France

27012012 ACTU en dessin Hollande 60 propositions.gif

06/04/2011

Le projet du parti socialiste pour les présidentielles de 2012 avance des propositions sur la dépendance et contre les discriminations

Le Parti socialiste a présenté, mardi 5 avril, son projet politique pour les élections présidentielles de 2012. Parmi ses 30 propositions, deux concernent tout particulièrement les personnes en situation de handicap.

 

Martine Aubry veut "retrouver une France juste''.

Invitée du journal télévisé de France 2, la première secrétaire du Parti socialiste, a présenté les grandes lignes de ce projet.



Le PS veut  « jeter les bases d’un droit à la compensation de la perte d’autonomie tout au long de la vie». Ce qui supposerait de faire converger les dispositifs de couverture de la perte d’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, aujourd’hui bien distincts. Il prend donc le contre-pied du gouvernement qui souhaite, lui, limiter la réforme de la dépendance, actuellement en cours, aux seules personnes âgées. Ce droit à la compensation, serait « fondé sur la solidarité et non sur des assurances privées ». Le PS se distingue là encore des orientations prises par Nicolas Sarkozy, qui semble privilégier, même si aucune décision n’a été prise, la généralisation des contrats d’assurance contre la dépendance, qui complèteraient un dispositif de prise en charge collective de la perte d’autonomie. Le PS financerait le coût de cette mesure en « rétablissant la fiscalité sur les grosses successions à son niveau d’avant 2007 ».

 

Par ailleurs, le Parti socialiste souhaite « faire de la lutte contre toutes les discriminations, notamment à l’embauche ou pour l’accès au logement, un objectif prioritaire, qu’elles concernent les personnes en situation de handicap, les personnes âgées ou nos concitoyens stigmatisés à cause de leurs origines ».