Accueil > Vie Sociale > Exposition Vivre avec toit et avec handicap à la galerie parisienne Fait & Cause

Exposition Vivre avec toit et avec handicap à la galerie parisienne Fait & Cause

À partir de demain et jusqu’au 23 février, la galerie parisienne Fait & Cause propose « Vivre avec toit », une exposition de photos noir et blanc, accompagnées de témoignages, réalisée par le photographe Jean-Louis Courtinat. Durant deux ans, cet ancien assistant de Robert Doisneau a vécu auprès d’hommes et de femmes âgés de plus de 50 ans qui ont retrouvé un toit après des années de vie à la rue grâce au soutien de l’association Les Petits Frères des pauvres.

Parmi elles, un couple : Cathy et Xavier (photo ci-dessus). Ils se sont rencontrés dans la rue voilà treize ans alors qu’ils faisaient la manche. « Depuis on ne s’est plus quittés. Elle est handicapée physique. Elle perd un peu la tête. Je l’aime comme elle est, témoigne Xavier. Depuis deux ans, on est logés par Les Petits Frères à l’hôtel Star. C’est tout ce qu’on voulait. Se retrouver tous les deux. Être indépendants. Surtout ne plus être dehors. La rue c’est épuisant. On y a laissé notre peau. La chambre est petite. C’est un peu sale mais ça va. On vit sur le lit. Il nous sert pour dormir et pour manger. On a une petite télé. On ne sort pratiquement plus. Cathy ne peut plus bouger. Je fais la manche une fois par semaine. Ça permet de tenir huit jours, en comptant les clopes et la bière. Notre seul but, c’est de nous marier. Laisser une petite trace comme quoi on a vécu ensemble. J’espère qu’on tiendra physiquement. On est quand même au bout du rouleau. »

Difficultés et soulagement

Treize portraits et treize témoignages bruts de personnes fatiguées, malades, en cours de soins, comme Emmanuel (photo ci-contre) qui ne peut pas se déplacer sans déambulateur et sans bouteille d’oxygène. Si toutes expriment leurs difficultés de réapprendre à vivre dans un espace réduit, de se prendre en charge au quotidien, elles témoignent aussi du soulagement d’avoir trouver un toit. Ainsi, malgré la solitude et l’angoisse, Emmanuel affirme : « C’est bien d’avoir un chez soi, de manger quand on veut, de dormir dans un lit, d’être tranquille. »

Katia Rouff – Photos Jean-Louis Courtinat

« Vivre avec toit », du 16 janvier au 23 février, galerie Fait & Cause – 58, rue Quincampoix, 75004 Paris. Du mardi au samedi de 13 h 30 à 18 h 30. Entrée libre.

A propos de arichard

Avatar

Lire aussi

Lincoln, à la recherche du Bone Collector [TF1] : un Sherlock Holmes tétraplégique

Inspirée d’un film sorti en 2000 en France, Lincoln : à la poursuite du Bone …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial