Accueil > Emploi > Secteur Ordinaire > Seuls 1 000 travailleurs handicapés bénéficient chaque année de la retraite anticipée

Seuls 1 000 travailleurs handicapés bénéficient chaque année de la retraite anticipée

En 2011, seules « un peu plus de 1 000 personnes » ont pu prendre leur retraite de façon anticipée au titre de leur handicap, à la Caisse nationale d’assurance vieillesse, souligne le Conseil d’orientation des retraites (Cor).

« Le faible nombre de bénéficiaires peut s’expliquer à la fois par l’exigence d’un taux d’incapacité permanente de handicap élevé et par celle d’une durée de handicap aussi longue que la durée d’assurance exigée », note-t-il, dans son rapport annuel, rendu public le 22 janvier et qui servira de base de travail à la grande concertation sur les retraites, que le gouvernement va engager au printemps.

Départ à 59 ou 60 ans

Pour faire valoir leurs droits à retraite à partir de 55 ans à taux plein, les personnes justifiant de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé doivent en effet remplir la triple condition d’une durée d’assurance minimale (correspondant à la durée d’assurance requise pour le taux plein -autour de 165 trimestres- moins 40 à 80 trimestres selon l’âge de départ), d’une durée cotisée minimale (correspondant à la durée d’assurance requise pour le taux plein moins 60 à 100 trimestres selon l’âge de départ) et d’une durée de handicap sur l’intégralité de la durée d’assurance minimale exigée. « La tendance est à la baisse des départs les plus précoces et à l’augmentation des départs à 59 ou 60 ans, en raison de l’allongement de la durée d’assurance exigée [pour tous les travailleurs] et donc de la durée de handicap requise », précise le Cor.

« Beaucoup de membres » du Cor pointent également les limites du dispositif de retraite à 60 ans à taux plein pour les salariés ayant eu des conditions de travail pénibles. Entre juillet 2011 et décembre 2012, près de 4 000 demandes seulement ont été acceptées, alors que le gouvernement, lors de la réforme des retraites de 2010, avait annoncé qu’il concernerait « 20 000 personnes par an », rappelle la Fnath. Franck Seuret – Photo DR

 

A propos de Axelle Minet

Lire aussi

Les travailleurs handicapés veulent gravir les échelons

Une récente enquête montre que les travailleurs handicapés sont plutôt satisfaits de leur environnement de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *