Accueil > Santé > Recherche/Sciences > Accident vasculaire cérébral : le bon cholestérol diminue de 90 % le risque hémorragique lié à la thrombolyse

Accident vasculaire cérébral : le bon cholestérol diminue de 90 % le risque hémorragique lié à la thrombolyse

Des travaux expérimentaux montrent que le HDL-cholestérol (HDL pour Hight Density Lipoprotein – lipoprotéine de haute densité), ou « bon » cholestérol, réduit de 90 % les complications hémorragiques liées au seul traitement recommandé en urgence.

Dans 80 % des cas, l’accident vasculaire cérébral (AVC) est lié à un caillot qui bouche une artère. Sa prise en charge repose alors sur la thrombolyse qui consiste à injecter un médicament, l’Actilyse® (altéplase). L’inconvénient majeur de ce traitement est de favoriser les hémorragies cérébrales, au risque d’aggraver le pronostic (6 % des cas). Une équipe française* (Pr Pierre Amarenco, Dr Olivier Meilhac) a découvert que le « bon » cholestérol pourrait nettement diminuer le risque hémorragique.

Les chercheurs ont reproduit les conditions de l’AVC chez le rat et administré l’Actilyse®, seul ou associé à du HDL-cholestérol. Avec ce dernier, les animaux décédés ont été nettement moins nombreux et les hémorragies ont diminué de plus de 90 %. In vitro, leurs travaux ont montré que le HDL-cholestérol préserve l’intégrité de la barrière hémato-encéphalique, une zone intermédiaire entre le cerveau et le système sanguin.

Un essai clinique courant 2013

Le Pr Amarenco a annoncé « vouloir mener, dès cette année, un premier essai clinique. » Il explique que si elle est confirmée, cette découverte pourrait « révolutionner la prise en charge de l’attaque cérébrale et offrir de nouvelles perspectives pour améliorer la guérison des patients victimes d’AVC ». En France, l’AVC touche 150 000 personnes chaque année. Le magazine Faire Face y a consacré son dossier en octobre 2012. Audrey Plessis – Infographie Olivier Croc

 

A propos de Axelle Minet

Lire aussi

Nouvelle cible thérapeutique potentielle dans l’ataxie spinocérébelleuse

Des travaux récents démontrent le rôle crucial d’une enzyme dans une forme sévère d’ataxie spinocérébelleuse. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *