Accueil > Autonomie > Des mini-entrepreneurs sur le créneau du handicap : solidarité et créativité à l’honneur en Seine-et-Marne

Des mini-entrepreneurs sur le créneau du handicap : solidarité et créativité à l’honneur en Seine-et-Marne

Les porteurs de projets et entrepreneurs adultes solidaires peuvent en prendre de la graine. Des jeunes, déjà prêts à leur emboîter le pas, mettent la question du handicap au cœur de leur concept. Tels ceux qui se sont vu décerner les prix coup de cœur et de l’originalité le 12 avril dernier, lors la 4e édition d’un salon de la mini-entreprise organisé par la branche du développement économique du Conseil général de Seine-et-Marne (77), en partenariat, entre autres * avec l’association Entreprendre pour apprendre et la Chambre de commerce et d’industrie.

laureats salon de la mini entrepriseLe coup de cœur est allé à six élèves handicapés moteurs en CAP et Bac Pro Ventes, scolarisés à l’annexe de Villepatour de Presles-en-Brie, du lycée Simone Signoret de Vaux-le-Pénil. Intitulé « Repose Toi », leur projet consiste à proposer des services aux centres commerciaux : forts d’une enquête menée sur le terrain, ils leur suggèrent, outre une amélioration de la signalétique, d’installer des places assises (poufs, sièges bas, coin repos) pour les personnes à mobilité réduite, femmes enceintes et personnes âgées. Ils ont déjà fait affaire avec l’hypermarché Carrefour de Pontault-Combault et celui du Carré Sénart. Un contact a également été pris avec un Jardiland voisin.

Des accroches béquilles pour ne pas tomber

Autres talents à saluer : 12 élèves du collège Erik Satie de Mitry-Mory et leur mini-entreprise Novani . Ceux qui étaient laureats salon de la mini entreprise Novanijusqu’ici considérés comme des décrocheurs ont créé… des accroches béquilles (à une chaise ou une table) afin d’éviter aux gens de tomber. Une idée inspirée de béquilles qui traînaient par terre dans les classes et faisaient chuter leurs camarades. Une idée simple, encore fallait-il y penser.

L’outil en bois, vendu 4,90 €, est fabriqué par leurs soins. Il est en cours de commercialisation au niveau local. Déjà, le chef d’établissement du lycée Simone Signoret de Vaux-Le-Pénil (cité plus haut), a prévu de leur en acheter. Les collégiens vont devoir désormais s’organiser pour produire rapidement et en quantité… et se préparer pour le championnat régional, prévu le 22 mai prochain, aux Arènes de l’Agora à Évry (91). Qui sait peut-être décrocheront-ils un sésame pour le championnat national, puis européen ? En tout cas, ils ont déjà montré qu’ils ont de l’ambition et de bonnes idées. Élise Jeanne – Photos DR

* Mais aussi la Maison de l’emploi Melun Val-de-Seine, la Chambre des métiers et de l’artisanat, la Place des métiers-Cité des métiers d’Émerainville, l’Éducation nationale, la CGPME et le Medef 77.

A propos de Valérie Dichiappari

Valérie Dichiappari
Rédactrice en chef.

Lire aussi

Park Now, l’appli qui facilite le stationnement à Paris

L’application Park Now vise à simplifier le stationnement dans la capitale. Plus besoin d’un horodateur, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial