Accueil > Emploi > Secteur Ordinaire > Le nombre de demandeurs d’emploi handicapés a bondi de 17 % en 2012

Le nombre de demandeurs d’emploi handicapés a bondi de 17 % en 2012

Le nombre de demandeurs d’emploi handicapés a augmenté deux fois plus vite que celui de l’ensemble des demandeurs d’emploi, en 2012 : +17,2 % contre 8,6 %, selon l’Agefiph et le Fiphfp, qui ont publié le 19 juin les chiffres-clés de l’emploi 2012.

Depuis fin 2008, la progression cumulée sur quatre ans est sidérante : + 80 %. 370 000 demandeurs d’emploi handicapés étaient inscrits sur les listes de Pôle emploi, en décembre 2012, soit 7,4 % de l’ensemble des demandeurs d’emploi.

RQTH, statut refuge

Le nombre de travailleurs handicapés en emploi augmente lui aussi. Fin 2010 (dernière année pour laquelle les chiffres sont disponibles), 523 000 étaient en poste dans des établissements privés assujettis à l’obligation d’emploi (c’est-à-dire comptant 20 salariés et plus) et dans les fonctions publiques, soit 2,7 % de plus qu’en 2009. La forte augmentation du nombre de demandeurs d’emploi est donc principalement liée au fait que le nombre d’actifs handicapés (c’est-à-dire l’ensemble des personnes handicapées travaillant ou cherchant un emploi) augmente plus vite que le nombre de salariés handicapés. Cela s’explique sans doute par le vieillissement de la population et le statut refuge que peut constituer la reconnaissance de qualité de travailleur handicapé (RQTH), en temps de crise, mais aussi, pour les mêmes raisons, par l’amplification de la RQTH pour les salariés en poste.

Les mesures annoncées à l’issue de la conférence sociale, qui s’est déroulée les 20 et 21 juin, montrent que le gouvernement n’a pas saisi l’ampleur du problème. Certes, il a invité les partenaires sociaux, dans le cadre de la négociation qui va s’ouvrir sur la formation professionnelle, à « renforcer la contribution de la politique de formation professionnelle à la sécurisation des parcours professionnels, notamment des publics les moins qualifiés (salariés et demandeurs d’emploi) et fragiles (allocataires de minima sociaux, travailleurs handicapés…) ». Il va également arrêter des dispositions législatives pour développer l’alternance, « notamment des jeunes en situation de handicap ». De plus, pour les travailleurs handicapés, des « actions spécifiques seront envisagées dans le cadre du plan de formations prioritaires pour l’emploi », qui sera mis en œuvre dès septembre pour cibler les emplois non pourvus. Des mesurettes plus qu’un « plan d’action fort et concerté » qu’appelait l’APF de ses vœux, avant l’ouverture de la conférence sociale. Texte et graphique Franck Seuret

 

A propos de Axelle Minet

Avatar

Lire aussi

Emploi et handicap : une journée en duo à France Bleu Hérault

France Bleu Hérault accueille deux personnes en situation de handicap, ce 16 mai, dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial