Le regard des Français sur le handicap change positivement… mais lentement

Publié le 8 novembre 2013 par Valérie Dichiappari

La perception des personnes handicapées par les Français évolue positivement. Lentement mais positivement…

Selon le 2e baromètre Regards sur le handicap, réalisé pour Harmonie Mutuelle et l’association Mode-H Europe, 78 % pensent que les personnes handicapées sont des citoyens comme les autres, soit 3 points de plus qu’en 2011. 61 % (+5) estiment qu’elles peuvent vivre seules, de manière autonome. Et la part de ceux qui ne savent pas toujours comment se comporter face à une personne handicapée diminue de deux points pour s’établir à 48 %. Cela reste encore beaucoup mais c’est un peu mieux qu’en 2011.

La situation des personnes s’améliore

Les 1 001 personnes interrogées par Viavoice ont également le sentiment que la situation des personnes handicapées s’est améliorée ces dernières années. Lentement, mais elle s’est améliorée…  70 % (+5 points) pensent que c’est le cas pour la possibilité de se rendre dans des lieux publics ; 61 % (+4) pour l’accès à la culture ; 53 % (+3) pour le droit à la scolarisation ; 52 % (+6) pour le droit à une aide financière, humaine… Mais ils sont conscients qu’il reste encore beaucoup à faire : seuls 44 % (+3) pensent que les personnes en situation de handicap sont intégrées dans la société.

L’action en faveur du droit à la scolarisation doit être prioritaire pour 82 % des Français ; le droit à des aides financières, humaines ou matérielles, pour 72 % ; et l’emploi, pour 69 %. En revanche, l’accès à la culture ne doit être prioritaire que pour 47 % d’entre eux. « Les  Français semblent avoir une vision très sociale, voire médicale du handicap », observent les auteurs de l’étude, en se basant sur les mots spontanément énoncés pour le décrire par les personnes interrogées -fauteuil roulant, maladie, difficultés, etc.- mais aussi cette hiérarchisation des priorités. Si les personnes handicapées sont vraiment des citoyens comme les autres, alors l’accès à la culture aussi devrait être prioritaire.

Enfin, 56 % pensent que les personnes handicapées ont une vie sexuelle active. C’est 7 points de plus qu’en 2011, l’une des plus fortes progressions du sondage. Sans doute faut-il y voir l’une des conséquences positives du débat sur l’assistance sexuelle, alimenté notamment par la pétition de Faire Face lancée en septembre 2011Franck Seuret – Photo Marganz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de Confidentialité de Google et l'application des Conditions d'Utilisation.

Sujets :
Société