Accueil > Éducation > Paloma, une élève handicapée, va conserver son auxiliaire de vie scolaire

Paloma, une élève handicapée, va conserver son auxiliaire de vie scolaire

Paloma va pouvoir conserver son auxiliaire de vie scolaire (AVS). Suite à la mobilisation de ses parents et d’amis, la Mairie de Nice va embaucher l’AVS de cette fillette de 9 ans, atteinte d’une maladie rare.

Le contrat aidé de Marie-Ange Pellegrino, qui assiste Paloma depuis deux ans, arrive en effet à échéance début janvier 2014 et ne peut légalement plus être renouvelé par le ministère de l’Éducation nationale. Marie-Ange Pellegrino, qui « est devenue les yeux de Paloma » et arrive à la calmer durant ses crises d’épilepsie, « s’est révélée être la personne idéale pour elle », écrit Thierry Kerhornou qui a lancé une pétition signée par plus de 30 000 personnes. Vendredi 22 novembre, la Mairie de Nice a annoncé qu’elle allait l’embaucher comme agent technique et lui confier la mission d’assister Paloma durant toute sa scolarité. Une procédure exceptionnelle puisque c’est le ministère de l’Éducation nationale qui salarie normalement les auxiliaires de vie scolaire.


LA BELLE VICTOIRE! par isolabona

34 000 AVS en contrat aidé de deux ans maximum

Ce fait divers à l’issue heureuse rappelle les limites de la réforme annoncée fin août par le gouvernement : il va proposer, à partir de la rentrée 2014, un contrat à durée indéterminée aux 28 000 assistants d’éducation (AED) travaillant comme AVS qui arriveront progressivement au terme de leurs six années de contrat. Mais cette mesure ne concerne pas les 34 000 AVS qui, comme Marie-Ange Pellegrino, ont été embauchés sous contrats aidés d’une durée maximale de deux ans… et ne pourront donc plus exercer ce métier à l’issue de ces deux années. On doute fort que toutes soient embauchées par les mairies pour continuer leur mission… Franck Seuret – Photo DR

A propos de Valérie Dichiappari

Lire aussi

Des préconisations pour un égal accès de tous les enfants à la cantine

Dans son dernier rapport, publié le 20 juin, le Défenseur des droits émet des recommandations …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *