Accueil > Autonomie > Établissements et services > Vers une « stratégie nationale » pour le vieillissement des personnes handicapées ?

Vers une « stratégie nationale » pour le vieillissement des personnes handicapées ?

Ne dites plus vieillissement mais avancée en âge ! C’est le groupe de travail, piloté par Patrick Gohet, qui le conseille dans son rapport sur le vieillissement, pardon l’avancée en âge, des personnes handicapées, remis jeudi 28 novembre à Marie-Arlette Carlotti, la ministre déléguée en charge des personnes handicapées, et Michèle Delaunay, la ministre déléguée en charge des personnes âgées.

Mais surtout, alors que le gouvernement prépare un projet de loi sur l’adaptation de la société au vieillissement, il demande qu’une « véritable stratégie nationale soit mise en place ». Les associations, gestionnaires, etc., ont en effet « pris l’initiative de réponses aux formes multiples » mais l’avancée en âge des personnes handicapées « n’a pas fait l’objet jusqu’à maintenant d’une politique globale nationale ».

Pas d’avis tranché sur les maisons de l’autonomie

Cette stratégie reposerait notamment sur l’adaptation des services et établissement médico-sociaux. « Faute de données suffisantes, notamment statistiques », le groupe n’a toutefois pas pu avancer des propositions chiffrées mais l’objectif est de répondre à l’aspiration des personnes handicapées à vieillir dans leur lieu de vie habituel, qu’il s’agisse d’un logement en milieu ordinaire ou d’un établissement. Cela n’exclut pas qu’il faille aussi faire évoluer les « maisons de retraite » pour qu’elles puissent accueillir des personnes handicapées : créations d’unités spécialisées au sein de ces établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ; création d’Ehpad spécialisés, etc.

En revanche, le rapport n’avance aucune proposition sur les questions pourtant cruciales des ressources, du périmètre de la prestation de compensation du handicap, des restes à charges, etc.Ce qui n’a rien d’étonnant puisque les ministres avaient pris soin de ne pas les inscrire dans le champ des sujets retenus dans leur note de cadrage !

Enfin, le groupe de travail se garde bien de donner un avis tranché sur la transformation, à l’étude, des Maisons départementales des personnes handicapées en maisons de l’autonomie, qui traiteraient également les dossiers des personnes âgées dépendantes. La diversité de ses membres rendait l’exercice impossible : les départements y sont favorables quand les associations de personnes handicapées s’y opposent. La décision du gouvernement sera dévoilée d’ici le printemps, lors de la présentation du projet de loi. Franck Seuret – Photo Cap21

 

A propos de Axelle Minet

Avatar

Lire aussi

Handicap et coronavirus : sur le front de l’Est, les établissements en première ligne

Le Grand Est est la région actuellement la plus touchée par le Covid-19. Dans leurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial